La Pro League veut légiférer avant la fin de l’année après l’affaire Charleroi-Standard

La Pro League espère mettre en œuvre avant la fin de l’année de nouvelles mesures afin d’éviter que les incidents ayant émaillé la rencontre Charleroi-Standard (25 octobre) ne se reproduisent.

Le conseil d’administration de la Pro League est revenu sur les incidents ayant émaillé la rencontre Charleroi-Standard de la 12e journée (2-3). « Nous avons pris cette rencontre en considération et avons formulé un certain nombre de propositions. Maintenant c’est à l’assemblée générale, qui se tiendra à la mi-décembre, de porter la réflexion encore plus loin. Nous espérons que les nouvelles règles seront établies avant la fin de l’année », a déclaré Ludwig Sneyers, le directeur géléral de la Pro League.

Dans ce dossier, la Pro League coopère avec la commission des arbitres de l’Union belge (URBSFA) en tenant compte des recommandations faites par l’Union européenne de football (UEFA).

Alors que la marque était de 2-1 en faveur de Charleroi, l’arbitre Luc Wouters a suspendu la rencontre à la 78e parce que de nombreux fumigènes avaient atterri sur la pelouse. La rencontre avait également débuté en retard à cause de l’épaisse fumée dégagée par les feux de bengale. Après l’interruption, les Rouches ont arraché la victoire. Fin octobre, de manière unanime, la Pro League a condamné « le comportement des supporters qui croient pouvoir influencer le cours d’un match avec un comportement anti-sportif et scandaleux. »

Le Standard et Charleroi ont été convoqués par le procureur fédéral devant la commission des litiges. Le jugement est attendu pour le 20 novembre.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire