Un jour, un Clasico: Witsel au centre d’une nouvelle affaire

Le Clasico de ce mois de janvier 2010 a tourné à la catastrophe pour le Standard. Cinq mois après la grave blessure de Marcin Wasilewski, Axel Witsel est, à nouveau, exclu face à Anderlecht. Retour sur ce match mémorable.

Les Rouches, champions de Belgique en titre et largués au classement général, se sont lourdement inclinés (0-4) contre Anderlecht. Il fallait remonter à la saison 2000-01 pour trouver la trace d’un tel revers liégeois à domicile en championnat (0-4 contre le Club Bruges le 6 septembre 2000 et 0-5 contre Lokeren le 20 mai 2001 !). Mais les Rouches ont eu l’occasion de dire que les chiffres de ce match ont été tronqués par la décision d’un homme : Johan Verbist. L’arbitre a changé le cours du match à la 42e en excluant à tort Axel Witsel, sans nul doute victime de sa réputation du match aller où il avait brisé la jambe de Marcin Wasilewski ! Le médian s’est élancé semelle en avant pour pousser le ballon avant Roland Juhasz, arrivé en glissant sur un genou. Il a touché le cuir en premier puis, dans son élan, a heurté avec sa semelle le tibia du défenseur anderlechtois… avant de se prendre, à son tour, les studs de Juhasz sur le tibia. Axel Witsel n’a pas bronché, l’international hongrois, lui, s’est tordu de douleur. Johan Verbist a immédiatement sorti la carte rouge.

Déjà exclu , logiquement, en première mi-temps au match aller, ce funeste 30 août, Axel Witsel commençait seulement à remonter la pente suite à sa suspension de huit matches et suite à toutes les critiques, souvent déplacées et hors proportion, dont il a fait l’objet durant de longues semaines après l’incident.

Une fois la défaite liégeoise entérinée, Johan Verbist ne se cacha pas et expliqua les raisons de sa décision.

« Pour la rouge de Witsel, je suis sûr à 100 %. Les images télévisées le confirment. Même s’il touche un peu le ballon. Au moment où il entame son tacle la jambe tendue, il n’y a pas de discussion possible. Il allait avoir le tibia de Juhasz et c’est ce qui s’est passé. Au moment où je sors ma carte rouge, je ne sais même pas que c’est Axel Witsel qui commet cette faute. J’aurais exclu de la même manière n’importe quel autre joueur. Je n’ai rien contre ce garçon. Le match aller n’a pas joué un rôle dans ma décision. »

Du côté des deux protagonistes de ce fait de match, le discours s’avérait identique au moment d’évoquer cette phase puisque l’Anderlechtois et le Liégeois déclareront : « Il pouvait me casser la jambe. »

Cette lourde défaite conjuguée à une saison compliquée sportivement sera le point de départ de la future rupture entre le Standard et son entraîneur, Laszlo Bölöni, qui quittera Sclessin trois semaines plus tard.

Le top

Cinq mois après un Anderlecht – Standard ayant accouché de l’affaire Witsel – Wasilewski, les dirigeants des deux clubs ont fait le maximum pour que ce Clasico se dispute dans une atmosphère positive. Le choc avait commencé avec une accolade bien sympathique entre Lucien D’Onofrio et Roger Vanden Stock. Ensuite, Milan Jovanovic a été fleuri avant le match pour l’obtention de son Soulier d’Or avec en prime les félicitations de son dauphin anderlechtois, Mbark Boussoufa. En signe de fair-play, les joueurs du Standard ont offert à leurs homologues anderlechtois des GSM avant l’entame des débats…

Le flop

Après avoir arrêté un penalty tiré par Mbokani, Silvio Proto s’est tourné vers les supporters liégeois en mettant sa main à côté de son oreille pour dire : je ne vous entends plus maintenant. Cette réaction du dernier rempart mauve a fait suite à un comportement déplacé de certains supporters liégeois. « J’ai été chahuté et insulté, expliqua Silvio Proto. À l’échauffement on m’a craché dessus. Cela ne fait pas plaisir et c’était ma façon de leur répondre. »

FICHE DU MATCH

Standard – Anderlecht 0-4

Standard : Bolat, Marcos, Mangala, Sarr, Mulemo, Dalmat (60e Dacourt), Witsel, Nicaise (80e Angeli), Carcela (60e Traore), De Camargo, Mbokani.

Anderlecht : Proto, Gillet, Mazuch, Juhasz, Deschacht, Legear (83e Suarez), Kouyate, Biglia, Van Damme (30e Kanu), Boussoufa, Lukaku (71e De Sutter).

Arbitre : M. Verbist.

Avertissements : Marcos, Deschacht, Gillet, Mazuch, Legear, Dacourt.

Exclusion : 43e Witsel.

Les buts : 7e Legear (0-1), 51e Lukaku (0-2), 80e Traore csc (0-3), 83e Mangala csc (0-4).

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire