Jos Beckx : « Guillaume peut prester malgré la pression »

À Sclessin, en interne, son cas a longtemps divisé : si certains lui préféraient Lucas Pirard, d’un an son cadet, qui a trouvé refuge à Saint-Trond sur base d’un transfert définitif, les autres ont privilégié la solution Guillaume Hubert.

Jos Beckx, qui dirige le deuxième au Staaien après avoir entraîné le premier durant trois ans à Sclessin, s’érige comme un ardent défenseur de celui qui est devenu no1 au Standard. « Guillaume a le profil pour le club liégeois », dit-il. « Il est grand (1,98 mètre), possède une rapidité de réaction malgré sa grande taille et peut prester sous la pression. Ce n’est pas donné à tout le monde… » L’entraîneur des gardiens limbourgeois avoue ne pas comprendre les critiques qui, trop souvent, accompagnent les prestations de Hubert.

« Beaucoup n’ont retenu, la saison dernière, que les erreurs qu’il a commises à Ostende et à Zulte Waregem. C’est le problème des jeunes gardiens belges : on les compare tout de suite à Thibaut Courtois, en oubliant que Preud’homme, De Wilde et De Vlieger ont aussi fauté lorsqu’ils étaient jeunes. Je vous mets au défi de transférer un gardien avec la garantie absolue qu’il ne commettra pas d’erreurs pendant dix matches. C’est impossible. Le problème du Standard, c’est la pression et l’impatience. Qu’on laisse la chance à Guillaume de s’installer ! »

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire