Jonathan Legear veut retrouver une place de titulaire au Standard la saison prochaine: Je suis de nouveau footballeur à 100%

Jonathan Legear a retrouvé le sourire. Ambitieux, il veut marquer la saison 2015-2016 de son empreinte, après quelques saisons d’égarement. Le départ de Mehdi Carcela lui offre la chance de rebondir dans le club de son cœur, comme il aime à le répéter. Et de se rappeler au bon souvenir de tous.

Jonathan Legear renaît à l’ambition. Le plaisir, notion essentielle chez lui, est de retour. Définitivement. Le médian liégeois a fait une croix sur le passé. Seul l’avenir l’intéresse. Et l’avenir, c’est déjà aujourd’hui.

« J’ai toujours été là, mais je n’ai pas toujours opéré les meilleurs choix », explique-t-il. « Peut-être n’ai-je pas pu compter, à certains moments, sur l’entourage qu’il fallait. Mais je suis de retour au top niveau. En fin de saison dernière, j’étais déjà bien lors des apparitions de 15 ou 20 minutes de jeu qui m’avaient été offertes, sans réelle préparation. Mais aujourd’hui, c’est différent, je suis redevenu footballeur à 100 %…  »

« Deux ans sans travail intensif »

Jonathan Legear sourit. Si la période de préparation estivale n’est pas celle que nos footballeurs apprécient le plus, c’est un passage obligé à l’heure de préfacer la nouvelle saison. « Cela fait deux ans que je n’ai plus été soumis à un travail aussi intensif », dit-il, « même si j’ai surtout le sentiment de poursuivre le boulot commencé au début du mois de février dernier, lors de mon arrivée au Standard. On n’a pas tous les jours le sourire, mais ce n’est qu’un mois sur douze. Ce n’est donc pas intenable. Après, ce sera de l’entretien…  »

Jonathan Legear s’est refait, en bord de Meuse, une santé. Une virginité aussi. Seul, aujourd’hui, le football est au centre de ses préoccupations. « J’ai été trois fois champion de Belgique, j’ai joué l’Europe. Je suis un boulotteur. Mon but, c’est d’amener mon expérience, d’apporter le meilleur que je peux à un groupe qui est bien balancé avec des joueurs qui aiment aller dans l’espace, d’autres qui préfèrent jouer dans les pieds. C’est très bien. »

> L’interview complète de Jonathan Legear est à lire dans nos éditions sportives de ce mercredi.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire