Joeri Van de Velde s’excuse auprès de Mouscron et se défend après sa carte jaune injustement donnée à Trezeguet

L’arbitre, sous le feu des critiques après son erreur lors de Standard-Mouscron, pointe l’attitude de certains joueurs des deux camps lors de l’imbroglio autour de la « fausse » faute de Trezeguet.

Ce lundi soir avait lieu à Tubize un colloque autour de l’arbitrage réunissant plusieurs entraîneurs des 24 clubs professionnels belges, divers dirigeants ainsi que tous les arbitres professionnels du pays. L’occasion était donc belle pour Joeri Van de Velde, sous le feu des critiques depuis dimanche dernier, de s’expliquer avec l’entraîneur de Mouscron Glen De Boeck, également présent, autour du cas Trezeguet.

Pour rappel, l’arbitre du match entre le Standard et Mouscron avait donné une deuxième carte jaune à Trezeguet, synonyme d’exclusion, alors que ce dernier n’était pas impliqué sur le tackle de Stojanovic sur Cissé. L’Union belge de football (URBSFA) a finalement supprimé cette carte jaune pour la donner à Stojanovic. Mais cela ne change rien à l’issue du match entre le Standard et Mouscron, ni à l’exclusion de Trezeguet, qui a manqué les cinq dernières minutes du derby wallon, perdu par les Hurlus (2-1).

Comme l’explique le quotidien flamand Het Nieuwsblad, Joeri Van de Velde s’est donc expliqué avec Glen De Boeck et s’est excusé auprès du coach mouscronnois. Mais il a également tenu à remettre les pendules à l’heure quant au comportement de certains joueurs des deux camps. « J’ai notamment appelé le capitaine de Mouscron, David Hubert, pour lui demander : ‘Aide-nous, s’il te plaît, sois honnête’. Mais il ne savait pas non plus qui devait prendre la carte », confie l’arbitre. « Alors que devais-je faire ? C’est dommage que les joueurs ne soient fair-play seulement quand ça les arrange », dénonce-t-il.

Bref, l’incident n’est pas clos pour autant. Mouscron peut toujours réfléchir à la possibilité de porter plainte pour faire rejouer le match, comme Malines l’a fait pour son duel contre Genk suite à une carte rouge donnée injustement à Paulussen alors que Rits, un autre joueur de Malines, avait fait la faute sifflée par l’arbitre. La décision concernant ce match doit être donnée le 14 novembre prochain et pourrait faire jurisprudence.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire