Jean-François Gillet au Standard, c’est imminent

Le troisième gardien des Diables Rouges n’avait pas voulu commenter, jusqu’à présent, les rumeurs qui l’envoient au Standard dès cet été. Maintenant c’est fait !

On l’a croisé ce mercredi au camp d’entraînement bordelais des Diables Rouges, juste avant la séance de l’après-midi. Et on l’a interrogé sur son avenir. Jean-François Gillet ne tourne pas autour du pot : oui, il se prépare à signer à Sclessin où il retrouvera deux potes de longue date : le directeur sportif Olivier Renard et le nouveau préparateur des gardiens, Philippe Vande Walle. Ils étaient tous les trois ensemble à Malines la saison passée.

« Mon transfert n’est pas officiel mais les négociations sont très bien avancées. Si cela ne s’est pas encore fait officiellement, c’est parce que je suis sous contrat à Malines jusqu’à ce 30 juin. Dès ce jeudi, j’appartiens de nouveau à Catane, qui me prêtait à Malines. Il faut seulement que Catane délivre le certificat de transfert international. Je suis très optimiste. »

Ce transfert devrait donc être entériné dans les prochaines heures, voire dans les prochains jours. Gillet considère ce déménagement comme « une fierté. Etre demandé par un club comme le Standard à 37 ans, ça fait plaisir. »

Il avait entamé sa carrière pro dans ce club (avec Marc Wilmots comme coéquipier) mais n’y avait jamais reçu sa chance et s’était expatrié très tôt en Italie, où il a fait la plus grande partie de son parcours.

Et s’il ramenait son grand pote Laurent Ciman, que l’on dit malheureux au Canada, vers Liège ? « Laurent Ciman, c’est mon frère. Ce serait extraordinaire de pouvoir jouer ensemble au Standard. Mais ça va être difficile parce qu’il est devenu le boss à Montréal. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire