Jean-François Gillet : « Je ne dirai jamais non à mon pays »

A 37 ans, Jean-François Gillet se sent encore très bien. Son avenir en équipe nationale ? Le gardien veut continuer à y figurer.

Alors qu’il se rapproche doucement de la quarantaine, et même s’il ne jouait pas, Jean-François Gillet était l’un des hommes clefs du noyau de Marc Wilmots avec les Diables pour son vécu, son expérience et le leader qu’il peut être dans un vestiaire.

Le portier remplaçant des Diables a évoqué l’avenir dans les colonnes du groupe Sudpresse et notamment le profil du futur sélectionneur. « Il faut quelqu’un qui connaisse bien l’équipe, qui continue dans cette lignée », lance-t-il avant de secouer les joueurs : « Nous devrons aussi élever notre niveau si nous voulons faire quelque chose dans une grande compétition car, jusqu’à présent, ce n’est pas assez. »

Quant à son cas personnel, il aimerait ne pas remiser les gants de l’équipe nationale trop tôt. « Je suis toujours à disposition. Je ne dirai jamais non à mon pays. Si le nouveau coach a besoin de moi, je suis là. S’il prend d’autres décisions, je serai aussi le premier à être derrière. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire