Jean-François Gillet : « Il faut apporter des réponses »

Jean-François Gillet attend beaucoup du match que le Standard disputera dimanche face à l’AS Eupen. Qui, comme… Geel, misera sur un bon bloc défensif et jouera tous les contres à fond.

Aleksandar Jankovic s’était félicité, dans la foulée du court mais très important succès signé sur la pelouse de Daknam, de la qualité du jeu défensif développé par son équipe, faisant observer que celle-ci n’avait concédé que « trois occasions et demie » lors des trois rencontres qu’il avait eu l’occasion de diriger depuis son arrivée à Sclessin, face à Genk, au Celta Vigo et à Lokeren donc. Mais en nonante minutes de jeu disputées à Geel, face à un sans-grade, la légitime satisfaction s’est transformée en sujet d’inquiétude, même si Jankovic affirme connaître l’origine des maux qui, mercredi, ont précipité l’élimination du Standard d’une Coupe de Belgique dont il était le tenant du titre.

« Qu’une équipe de Division 3 ait réussi à se créer plus d’occasions de but que Genk, le Celta et Lokeren réunis, met en lumière un gros problème de mentalité », note le technicien serbe, ajoutant que le Standard avait perdu « un match qu’il ne devait jamais perdre » . Pire, « que Jean-François Gillet ait été, à Geel, notre meilleur élément, ça veut dire beaucoup… »

Le problème, à Sclessin, semble récurrent. Pleinement à la hauteur, la plupart du temps, lors des rendez-vous de prestige, le Standard est capable de passer complètement à côté de son sujet lorsque l’adversaire présente un niveau de notoriété proche du zéro. C’est, quelque part, inscrit dans les gènes d’un club habitué depuis toujours à passer, sans aucune étape intermédiaire, de la cave au grenier, et inversement. « Cette élimination, c’est un coup de bâton qui fait très mal » , insiste un Jean-François Gillet sans qui l’addition, mercredi en terre campinoise, aurait été plus salée. « C’est entièrement notre faute, parce qu’on n’a pas respecté le plan du match. Il était prévu que, grâce à un pressing haut, Geel ne puisse pas partir en contres et arriver dans notre rectangle, et à l’arrivée, c’est tout l’inverse qui s’est produit. »

« Il faudra faire le boulot pour valoriser le succès de Lokeren »

Si la mentalité a été défaillante, il n’en reste pas moins vrai que sur le plan défensif, le Standard est toujours aussi fébrile dans la gestion des phases arrêtées. Des réglages s’imposent. Guiseppe Rossi en avait profité pour permettre au Celta de repartir en Galice avec un point, tout comme Lucas Damblon mercredi pour porter Geel au commandement, sur un coup de coin où l’attaquant sprimontois prit le meilleur, dans le trafic aérien, sur Fiore et Soares. « On venait d’aligner trois bonnes sorties, dans une logique de progression, et là, on effectue un gros pas en arrière », regrette Jean-François Gillet. « Je sais d’expérience que des matches comme celui-là peuvent laisser des traces, sur le plan de la confiance notamment. Il va donc falloir tout de suite relever la tête et faire preuve de beaucoup de vigilance. »

Parce que l’AS Eupen qui débarque dimanche à Sclessin a, lors de ses dernières sorties, à chaque fois réussi à inscrire deux buts, partageant l’enjeu avec Anderlecht (2-2) avant de s’incliner de justesse à Charleroi et au FC Bruges (3-2) et de dominer Ostende (2-1). « On s’est mis la pression de manière stupide, alors que tout allait bien », résume Gillet. « La page est tournée. Face à une équipe d’Eupen qui marque facilement, il va falloir apporter les réponses que tout le monde attend : le coach, la direction, les supporters. »

En termes de motivation, d’engagement, de discipline et d’état d’esprit, bref de toutes ces valeurs qui parlent au cœur de Jankovic. « Eupen, c’est Geel avec plus de qualités », conclut le gardien du Standard. « Entendez par là que l’équipe germanophone va s’appuyer sur un bloc défensif compact et tenter de jouer tous les coups et les contres à fond. À nous de l’en empêcher ! Il faudra faire le boulot pour valoriser les trois points ramenés de Lokeren, sans penser à l’Ajax et à Anderlecht, qu’on défiera après. Il n’y a qu’Eupen dans nos têtes. Notre seul objectif, c’est dimanche à 14h30…»

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire