« Je sais qu’il existe une grande tradition yougoslave au Standard »

Pour le coach du Željeznicar Sarajevo, Milomir Odovic, le match de jeudi soir à Sclessin contre le Standard au 3e tour préliminaire aller de l’Europa League, sera d’abord un test: « Il permettra de situer le niveau réel de ma jeune équipe. Ceci face à un adversaire de qualité, doté d’un grand passé international ».

« Je sais qu’il existe une grande tradition yougoslave au Standard. Mon ancien équipier, Josip Bukal a évolué ici comme avant-centre. Quant à l’entraîneur, Slavo Muslin, je l’ai affronté à diverses reprises, lorsqu’il jouait pour l’Etoile Rouge de Belgrade, et moi pour le Zeljeznicar. C’était un grand joueur, aujourd’hui, c’est un grand coach ».

Les Bosniens aimeraient rentrer au pays en gardant une chance de qualification. « Un match nul constituerait une bonne opération, qui nous laisserait de beaux espoirs pour le retour », reconnaît le capitaine des Bosniens, Marjan Antolovic. Mais il sait que cela ne sera pas facile. Le Standard, malgré la défaite à Courtrai, a une équipe « bien en place et difficile à bouger », estime-t-il. « Mais comme nous l’avons démontré contre Ferencvaros, nous avons les moyens de rivaliser avec notre adversaire. Notre atout majeur sera notre bonne occupation défensive ».

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire