Vous êtes ici
Home >> RTBF >> Jbari sur le départ de Sa Pinto: « La direction donne de l’importance à l’image qu’un entraîneur peut donner de son club »

Jbari sur le départ de Sa Pinto: « La direction donne de l’importance à l’image qu’un entraîneur peut donner de son club »

Ricardo Sa Pinto ne sera plus sur le banc du Standard la saison prochaine. Le Portugais l’a annoncé ce dimanche après le dernier match de la saison des Rouches. Les journalistes et consultants de Complètement foot a analysé cette décision dans leur émission:

« Ce changement d’entraîneur n’a pas été décidé aujourd’hui, il a été décidé en janvier parce que les six premiers mois ont été catastrophiques, et pas qu’au niveau footballistique, mais aussi au niveau comportemental » affirme Nordin Jbari. « […] Le paroxysme a été atteint avec cette exclusion de Sa Pinto dans un match amical pendant le stage… La direction a pris une décision à ce moment-là. On ne contacte pas un entraîneur comme Michel Preud’homme deux semaines avant la fin du championnat. Alors évidemment après, avec les résultats, les supporters ne comprennent peut-être pas, mais l’explication se trouve dans les six premiers mois. »

« Premièrement, bravo à Sa Pinto » ajoute Pascal Scimè. « Ce qu’il a fait, les supporters et les observateurs neutres ne l’oublieront pas. Victoire en Coupe de Belgique, play-offs et deuxième place, en pouvant même espérer quelque chose de mieux. […] Après, comme le disait Nordin, les frasques de Sa Pinto ont déplu en haut-lieu. Les dirigeants du Standard n’aimaient pas que l’on associe leur club à cela. Et puis la question, ce n’est pas de voir à court terme si Sa Pinto a fait une bonne saison… La question est de savoir s’il est l’homme qui pourra amener le Standard à essayer d’être champion de Belgique l’année prochaine, dans la continuité du projet technique. […] Et puis, il n’est pas remplacé par n’importe qui, et rien que l’évocation du nom de Michel Preud’homme va faire l’unanimité. Rien que par son nom et par son aura. Preud’homme fera oublier Sa Pinto. C’est malheureux mais le foot est comme cela. »

« On savait que ça allait se terminer comme ça » conclut Nordin Jbari. « Je crois que pour lui aussi c’est une belle expérience, de voir que dans un club de foot, la direction donne de l’importance à l’image qu’un entraîneur peut donner de son club. […] Aujourd’hui, la communication est très importante dans les grands clubs. Il y a une véritable organisation, et si vous avez quelqu’un comme ça qui peut créer un cataclysme d’une minute à l’autre, c’est compliqué de prolonger, surtout sur deux trois ans, pour un projet. »

 

Facebook Comments
Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top