Jankovic prône une rotation en douceur

La rotation oui, mais parfaitement maîtrisée. S’il a décidé de laisser souffler Fai, Laifis et Belfodil, Aleksandar Jankovic rendra du temps de jeu à Scholz et Enoh, ce soir (20h30) à Geel. Mais aussi à Goreux et Fiore…

L’entrée en lice des clubs de division 1 en Coupe de Belgique incite souvent leurs entraîneurs à procéder, au moment de coucher sur papier leurs sélections, à une rotation, plus ou moins importante. Aleksandar Jankovic sera-t-il tenté, ce soir à Geel, pensionnaire de division 1 amateurs, de laisser souffler certains de ses cadres, tout en (re)lançant dans le grand bain des éléments en manque cruel de temps de jeu ? « Il ne faut pas s’attendre à plus de changements que lors des rencontres précédentes », explique l’entraîneur serbe du Standard, ajoutant qu’il fallait miser sur « trois ou quatre modifications par rapport à Lokeren ». Même si ce sera sans doute un peu plus que cela…

Quels changements, précisément ? Premier élément de réponse : Hubert ne suppléera pas Gillet au poste de gardien. « Ce n’est pas prévu de faire tourner », dit Jankovic, qui confirme aussi que Scholz, victime d’une bourde administrative qui l’a empêché de fouler la pelouse de Daknam, reprendra sa place dans l’axe central de la défense. Un cran plus haut, Enoh, invité à souffler dimanche à Lokeren, devrait effectuer son retour aux côtés de Cisse. Une façon sans doute pour Jankovic de ne pas maintenir au repos plus que l’espace d’un match des éléments qui, dans la foulée de ce seizième de finale de Coupe de Belgique, seront appelés, en sept jours de temps, à défier Eupen, l’Ajax et Anderlecht. En sens inverse, plusieurs valeurs sûres de l’effectif liégeois n’effectueront pas le déplacement en Campine. C’est le cas de Trebel, suspendu après les deux cartes jaunes reçues la saison dernière face à Courtrai (quart de finale) et au FC Bruges (finale), de Laifis, qui a beaucoup donné sur le plan physique depuis son arrivée à Sclessin, et de Belfodil, dont la débauche d’efforts a été très importante lors du triptyque Genk – Celta Vigo – Lokeren. À l’opposé, en l’absence conjuguée de Dompé et Legear, Dossevi ne devrait pas être autorisé à souffler.

Enoh et Scholz effectuent leur retour, comme Goreux et Fiore

Soucieux de tenir son imposant noyau en éveil, Aleksandar Jankovic devrait aussi profiter de l’occasion, même s’il prend l’équipe de Geel très au sérieux, pour donner du temps de jeu, sur les flancs défensifs, à Goreux et Fiore, sur qui Fai et Andrade (et même Elderson…) avaient pris le dessus depuis l’intronisation du technicien serbe. Qui a aussi repris, pour la première fois de la saison, Renaud Emond, alors que l’attaquant portugais Orlando Sa, buteur face à Genk, fêtera sa première titularisation sous le maillot liégeois. À l’arrivée, en quatre sélections (Genk, Celta Vigo, Lokeren et Geel), Jankovic, qui ne veut condamner personne, aura déjà fait appel à vingt-huit éléments, sur un total de trente-quatre joueurs. Seuls en définitive les noms de Vits, le 3e gardien, Arslanagic et Yattara, dont l’avenir n’est plus en bord de Meuse, Kosanovic, qui est toujours en revalidation, mais aussi Malmann et Balhouli, à court de rythme, n’ont pas encore figuré sur une feuille de match élaborée par le coach serbe. Des changements ? Oui mais pas trop… « Et le fait qu’en face ce soit Geel ne change rien à l’idée », ajoute Jankovic. « On recherche de la stabilité et on ne sous-estime personne car le Standard est le tenant du titre. Nous avons des choses à améliorer et on veut utiliser chaque instant, que ce soit à l’entraînement ou en match, pour travailler… »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire