Jankovic : « On peut être très satisfait de notre jeu défensif »

Si le Standard s’est à nouveau montré solide, hier face au Celta, comme il l’avait été quatre jours plus tôt face à Genk, et s’il a fait honneur à son rang européen, il pourra nourrir, à l’arrivée, des regrets.

Celui de ne pas avoir pu mener plus longtemps au score, après le but d’ouverture de Dossevi, et celui de ne pas avoir su transformer au moins une des deux occasions dont Benito Raman hérita, dans le troisième quart d’heure de jeu. « Il ne fallait pas s’attendre, face à une telle équipe, à bénéficier de dix ou quinze occasions de but, mais nos deux grosses opportunités auraient dû suffire », souligne Aleksandar Jankovic, qui aura pu constater que sur l’ensemble du match, c’est son équipe qui a eu le plus la possession du ballon (52 % contre 48 % aux Espagnols) et qui a récupéré le plus de ballons (42 contre 35). C’est dire si le Standard a su tirer son épingle du jeu face à un adversaire émargeant à un top championnat. « On peut être très satisfait de notre jeu défensif,
parce que le Celta, pas plus que Genk, n’a pas eu beaucoup de possibilités de but. En 180 minutes de jeu, on n’a concédé que deux ou trois occasions. C’est encourageant, autant que le sens des responsabilités affiché par chacun de mes joueurs. Pour empêcher un tel adversaire, espagnol qui plus est, d’avoir la possession de balle, il faut être très agressif et compact. C’est aussi très exigeant sur les plans physiques et mental… »

Dans la foulée, Aleksandar Jankovic a refusé d’incriminer Jean-François Gillet, bien malheureux sur l’égalisation de Giuseppe Rossi. « C’est le football », dit-il. « Ce que j’ai apprécié, c’est qu’il puisse ainsi revenir dans le match, et sortir un arrêt sans lequel le Celta aurait pu mener 1-2. Et je n’oublie pas que face à Genk, il nous sauve du 0-1 avant qu’on ne prenne l’avance. » Eduardo Berizzo, le coach argentin du Celta, était lui aussi satisfait de sa soirée. « Cela va nous faire du bien après ce bilan de 0 sur 9 en championnat. On a réussi à briser cette spirale négative en prenant un bon point, logique à mes yeux, toujours très important à l’extérieur… »

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire