Jankovic: « Mes joueurs n’ont pas à calculer face au Celta Vigo »

Un peu plus d’une semaine après son arrivée en bord de Meuse au poste d’entraîneur, Aleksandar Jankovic aborde son premier match européen à la tête du Standard de Liège.

Automatiquement qualifiés pour la phase de groupes de l’Europa League de football, les vainqueurs de la Coupe de Belgique 2016 débuteront à domicile face aux Espagnols du Celta Vigo jeudi à 21h05. L’ex-coach malinois a confié à la presse mercredi ce qu’il souhaitait voir de la part de son équipe pour son entrée en matière sur la scène européenne.

« J’attends de mes joueurs qu’ils ne se posent pas de question, qu’ils ne calculent rien au niveau de la mentalité et de l’engagement à afficher », a déclaré Aleksandar Jankovic. « Ils doivent fournir des efforts pour le bien de l’équipe et tout donner pour gagner ce match. C’est l’objectif. Et puis, un bon résultat apporte toujours une bonne ambiance dans le groupe. »

Le Celta Vigo, qui a terminé 6e de la Liga la saison dernière, affiche trois défaites au compteur après les trois premières journées du championnat espagnol 2016/2017. Pour Aleksandar Jankovic, il faudra d’autant plus s’attendre à des « Celticos » très motivés sur la pelouse de Sclessin.

« Avec ces défaites, leur moral est touché, leur orgueil aussi, ils voudront réagir », estime le T1 serbe à la veille de ce premier match dans le groupe G (Standard, Celta Vigo, Panathinaïkos et Ajax Amsterdam). « Fin août, nos adversaires de ce jeudi soir tenaient le match nul contre le Real Madrid avant d’encaisser un second but dans les dernières minutes. Le Celta Vigo a une belle équipe avec beaucoup de joueurs doués techniquement et un attaquant (le numméro 10 Iago Aspas) capable d’ouvrir les espaces. »

Par rapport à l’équipe qui a battu Genk (2-0) dimanche dernier, l’entraîneur du Standard devra composer sans le milieu de terrain français Jean-Luc Dompé et le défenseur brésilien William Soares, tous deux blessés.

Le Standard a déjà rencontré le Celta Vigo en 2006 au 1er tour de la Coupe UEFA (l’ancien nom de l’EL). A l’époque, cela s’était soldé par deux défaites (0-1, 0-3) pour les Liégeois.

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire