Interview: « Knockaert est un dribbleur »

Quel type de joueur est Anthony Knockaert, le Français qui est arrivé gratuitement de Leicester City? Le journaliste Romain Molina nous en apprend plus sur un joueur qui devrait bien animer les flancs du Standard de Liège.

Ce mardi après-midi, Anthony Knockaert sera présenté à la presse. Mais nous avions eu bien avant l’idée d’en connaître plus sur le nouveau joueur du Standard en contactant Romain Molina, spécialiste du foot britannique et créateur du site Hat-Trick.

Wf: Le nouvel entraîneur, qui a d’ailleurs validé l’arrivée de Knockaert, veut jouer en 4-3-3. Quelle place lui conviendra le mieux dans ce système?

RM: C’est un ailier, capable de jouer milieu offensif central, mais il est avant tout un dribbleur, quelqu’un qui aime percuter. C’est comme ça qu’il a eu du succès, notamment lors de ses six premiers mois à Leicester. Je ne l’ai jamais vu évoluer dans un rôle plus défensif dans l’entrejeu. Donc il sera parfait pour un ailier de 4-3-3 car il peut aussi repiquer dans l’axe et se retrouver à la tombée des centres.

Son défaut? L’individualisme

Wf: Quels sont ses meilleurs atouts et quelles sont ses lacunes dans son jeu ?

RM: Il a de la vitesse, un bon dribble, sans avoir une grande variété je trouve, en le comparant avec Mahrez (ndlr : un de ses concurrents à Leicester). Au niveau des défauts, c’est l’individualisme. Une horreur lors de la deuxième partie de sa première saison à Leicester alors qu’il avait tout cassé au début.

Ensuite, il s’est calmé, mais lors de sa deuxième saison, il a eu des soucis avec le club et a été écarté au début de saison car il voulait déjà partir. Il est revenu progressivement, jouait tout seul et a donc été encore écarté. Avant de faire une belle petite saison qui a conduit le club en Premier League.

Wf: Comment expliquer si peu de temps de jeu cette saison? Sa cote était bonne en Championship, avait-il bien le niveau pour la Premier League?

RM: Il a été très moyen lors de ses entrées. Je le trouve encore un peu faible sur sa première touche de balle et a une qualité de centres assez moyenne. Dans une équipe qui défendait bas et qui n’avait pas beaucoup d’espaces, il galérait. Sans compter au niveau du repli. Il aurait été mieux dans une équipe jouant sur davantage d’espaces, plus sur la largeur. Il n’a pas été aidé, mais il n’a pas été bon non plus.

Il s’engage beaucoup plus qu’avant

À son crédit, il n’a rien dit alors qu’il n’était pas forcément moins bon que les autres ailiers. Il aurait pu descendre le coach Pearson dans la presse, mais il ne l’a pas fait. Donc ça, c’est bien et ça change du passé.

Wf: Le public du Standard a une préférence pour les joueurs qui mouillent le maillot. Conviendra-t-il pour des supporters si chauds?

RM: Oui car il adore l’ambiance et ira demander des encouragements quand l’équipe en aura besoin. Il adore percuter et est capable de beaux gestes, sans compter qu’il bouge beaucoup en attaque. Il a le « sang chaud » et s’engage beaucoup plus qu’avant, au niveau des tacles notamment.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire