Notre inquiétude à propos du Standard de Liège

Depuis plusieurs mois, nous partageons plusieurs craintes quant à la situation du Standard de Liège. Nous avons décidé de mettre des mots sur nos pensées via cet article.

Nous n’écrivons pas au nom d’un club de supporters ou encore au nom de tous les fans du Standard de Liège. Nous sommes des supporters ayant voulu synthétiser et partager nos impressions, avis et craintes basés sur ce que nous lisons, entendons et constatons depuis un moment. Nous avons décidé de répartir cela sur différents piliers:

– La politique sportive globale du RSCL
– Les luttes de pouvoir au sein de la direction du RSCL
– La présence de l’agent de joueurs Christophe Henrotay
– Le retour d’un certain népotisme ?
– La communication
– Le merchandising

La politique sportive et globale du RSCL

Une préparation bâclée:
Au lendemain de la victoire en finale de la coupe de Belgique face au Club de Bruges, les dirigeants du RSCL n’ont eu cesse de répéter qu’ils allaient préparer sans relâche le coup d’envoi de la saison 2016-2017. D’ailleurs les Play-Off 2 devaient constituer d’une certaine façon l’une des bases de cette nouvelle saison. Hors quatre mois plus tard nous ne pouvons que déplorer l’inutilité de ces six matchs. En effet et pour ne prendre qu’un seul exemple, les jeunes de l’académie testés à l’époque n’ont pour la plupart pas eu le droit de se préparer avec le noyau A durant la préparation estivale. De plus, les dirigeants du RSCL n’ont pas été en mesure d’établir un programme précis à son staff sportif et ses joueurs ; à tel point que deux adversaires ont dû être trouvé à la dernière minute (Chievo Verone et Dnipropetrovsk).

Un entraîneur contesté:
Depuis plusieurs mois et ce n’est plus un secret, Yannick Ferrera n’est pas soutenu par l’ensemble du club. Monsieur Venanzi l’a affirmé récemment au cours d’une interview donnée au quotidien Sudpresse. Monsieur Venanzi précise qu’il est l’un de ses derniers défenseurs ! C’est une situation inconfortable aussi bien pour l’entraîneur et son staff sportif que pour les joueurs. Cette situation ne permet pas de préparer sereinement un championnat. Une décision claire et définitive devait être prise avant la reprise des entraînements. Nous connaissons tous l’issue du dossier Ferrera…

Une gestion du mercato incompréhensible:
Plusieurs joueurs du Standard de Liège n’ont aucune idée de leur avenir. Les tours de carrousels sont à volonté. Une partie des joueurs voyagent entre l’équipe A et le tout nouveau noyau dit des “bannis”. Un jour on compte sur eux, le lendemain ils doivent partir (exemples: Emond, Yattara pour ne citer qu’eux). La préparation est faussée et le mercato freiné. C’est également une période marquée par le départ d’Ivan Santini. Beaucoup de choses ont été dites et nous n’allons pas revenir dessus en longueur. Mais nous exigeons qu’Ivan soit remplacé. Il est impensable que la direction du Standard de Liège laisse trois jeunes assumer la ligne d’attaque dans les trois compétitions que nous disputerons. Bref,à l’heure actuelle nous qualifions le mercato du Standard d’insuffisant et sommes persuadés que le Standard de Liège actuel ne peut prétendre à une place sur le podium au terme de la saison.

Les luttes de pouvoir au sein de la direction du RSCL

Une direction unie dans les discours mais qu’en est-il en réalité ? Nous n’avons pas oublié le cirque réalisé autour de l’arrivée de Victor Valdès ou à peu près chaque dirigeant a raconté à la presse que l’arrivée du portier espagnol avait été rendue possible grâce à leur propre intervention. Sans oublier le cas Ferrera qui divise depuis des mois la direction. Nous constatons aussi que malgré les mois passant, l’organigramme du RSCL ou plutôt les tâches de ses membres demeurent sombres.

La présence de l’agent de joueurs Christophe Henrotay

Christophe Henrotay agent réputé dans le milieu n’est d’autre que le fils de l’ancien joueur et directeur général du Standard de Liège, Roger Henrotay. Au Standard il est surtout connu pour avoir tenté de forcer le transfert de Michy Batshuayi à Everton pour ensuite prêter le nouvel attaquant de Chelsea à Anderlecht pendant six mois.
Il est présenté comme étant un proche de Bruno Venanzi. Plusieurs rumeurs font même état du fait qu’il ait contribué à la reprise du Standard. Nous tirons la sonnette d’alarme car il nous semble évident que Christophe Henrotay prêchera toujours pour sa chapelle en premier lieu. Dès lors, est-il raisonnable de laisser s’installer un agent de joueurs aux commandes du club et donc par la même occasion de l’académie Robert-Louis Dreyfus comme le révélait il y a peu Sport Foot Magazine ? Nous ne le pensons pas et émettons nos craintes les plus vives à ce sujet !

Le retour d’un certain népotisme ?

Nous avons appris via la presse que Daniel Van Buyten aurait insisté pour qu’un membre de sa famille intègre l’une des équipes de jeunes de l’académie. Nous constatons aussi que l’arrivée de Philippe Vande Walle à l’académie coïncide avec le retour de Thierry Verjans qui n’est d’autre que le beau-père de monsieur Vande Walle.
Un dernier exemple est la place occupée par madame Vanherle Ingrid à l’académie. L’ancienne joueuse du Standard Femina dirige celle-ci. Elle est également la compagne de l’agent de joueurs Thierry Witsel, le père d’Axel. Monsieur Witsel est réputé pour être très présent en région liégeoise et forcément à l’académie Robert-Louis Dreyfus.
Il serait regrettable que certaines manœuvres poussent nos jeunes à quitter l’académie ou que ceux-ci se retrouvent écarter dans l’hypothèse où ils refuseraient de s’engager avec monsieur Witsel ou encore monsieur Henrotay pour ne citer qu’eux. Nous précision qu’il ne s’agit pas là d’accusations envers les personnes citées mais d’interrogations quant à la manière de fonctionner du RSCL.
Derrière les paroles sur la politique de jeunes, nous voulons des faits. L’avenir de nos jeunes et leur encadrement prime sur le portefeuille des agents.

La communication 

L’arrivée « tardive » sur les réseaux sociaux est survenue grâce à la direction actuelle et c’est une bonne chose. Cependant, le site officiel du club ne semble plus être une priorité. Le contenu des communiqués et des nouvelles diffusés pourrait être d’une qualité supérieure. Un aménagement du site officiel ou un nouveau site semble s’imposer.
Il nous semble aussi important de signaler qu’il est regrettable d’assister à une utilisation maladroite des réseaux sociaux par certains joueurs. Un encadrement en matière de communication serait le bienvenu afin d’éviter toutes polémiques.
Depuis plusieurs mois, nous déplorons aussi la présence de membres du staff sportif sur certaines chaînes télévisées pour commenter les matchs de nos rivaux en coupe d’Europe.

Le merchandising

Le choix proposé est très pauvre et le site officiel de la boutique n’est pas mis à jour par rapport aux produits proposés à Sclessin. Depuis plusieurs saisons, le Standard de Liège néglige fortement cet aspect. Il s’agit tout de même là d’un gros manque à gagner quand on connaît la popularité dont jouit le RSCL. Un gros changement s’impose à ce niveau.
Nous regrettons également l’augmentation du prix des vareuses et des produis associés (polos, training,etc) et la piètre qualité de celles-ci depuis le passage chez la marque Kappa. Les témoignages ont été nombreux à ce propos sur les différents sites de supporters rouches et réseaux sociaux.

En conclusion, nous sommes très déçus et inquiets par la tournure des événements. La situation est devenue pathétique. Il n’y a aucune cohérence dans les choix posés par la direction qui semble baigner dans l’improvisation la plus totale. Incohérence et amateurisme sont devenus les maîtres mots à Sclessin. Plus que jamais il y a un besoin urgent de retrouver de la sérénité et une ligne de conduite claire. Il reste deux semaines à la direction pour rattraper le retard qu’elle a accumulé durant ces derniers mois…Alors au boulot Bruno car Sclessin grogne déjà et à juste titre!

Des supporters du Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




One thought on “Notre inquiétude à propos du Standard de Liège

Laisser un commentaire