Incidents lors de Charleroi – Standard: Y’en a marre de ces animaux, Comment se fait-il que le Standard n’ait jamais dû jouer à huis clos?

Dans leur édito de 6h45 et 7h38, Emiliano Bonfigli et Vincent Legraive ont évoqué, sur Bel RTL, les comportements complètement idiots des supporters lors du derby wallon Charleroi – Standard. Pareil pour Jérôme De Warzée sur VivaCité, avec un peu plus d’humour. Extraits choisis.

A 6h45, le commentateur des matches de Ligues des Champions Emiliano Bonfigli s’est très logiquement demandé comment le club du Standard n’ait encore jamais dû jouer un match à huis clos ! »

Les supporters du Standard sont coutumiers de ce genre d’action. Remember : des jets de fumigènes il y a deux ans à domicile face à Anderlecht. Le tifo anti-Defour l’année dernière, ou encore les sièges arrachés et balancés sur la pelouse lors du match face à Zulte Waregem…

Quelques questions alors : comment se fait-il que ce club, ces supporters n’ont jamais dû jouer un match à huis clos suite à tous ces débordements ? Comment se fait-il que de tels actes n’amènent en général que des amendes financières ? Pourquoi l’Union belge et la Pro league ne comprennent-elles pas que leur crédibilité est en jeu lorsque les sanctions sont tellement peu en rapport avec la gravité des faits  ? »

Emiliano pointe aussi du doigt le comportement des Carolos : «  À la fin du match, le capitaine Jelle Van Damme donne une interview à une télévision flamande. Tout à coup, il reçoit sur la tête, on a bien dit sur la tête, un projectile. Le joueur grimace de douleur, se tient le crâne, puis regagne rapidement les vestiaires, en essuyant encore au passage quelques jets d’eau et de bière. Là, ce sont évidemment des supporters de Charleroi qui sont en cause. Des actes très très graves. Jelle Van Damme aurait pu être blessé sérieusement  »

À lire en intégralité ici

Vincent Legraive en a remis une couche, sur cette même antenne, à 7h38. « Y’en a marre », a-t-il répété plusieurs fois. « Y’en a marre de ces rencontres dont on sait qu’elles sont à risques, et qui partent quand même en sucette. Y’en a marre de cette minorité de stewards qui sont copains avec ces animaux, et qui les laissent passer avec leurs engins pyrotechniques, malgré une fouille. Y’en a marre de ne plus oser aller au stade avec son enfant… »

À écouter en intégralité :

Même son de cloche du côté de Thierry Luthers  : «  Une fois encore, certains supporters liégeois n’ont pas été les champions de l’intelligence, et c’est évidemment un euphémisme, en lançant des pétards tout près du gardien carolo  ».

Terminons cette petite revue sur un ton plus léger : la séquence de Jérôme de Warzée sur VivaCité : «  Un derby wallon dans la lignée des événements de ces derniers jours : une constance dans l’originalité des actions menées. Toute la semaine, des types en rouge incendient des palettes et des pneus sur l’autoroute pour y bloquer des milliers de gens. Alors pourquoi le dimanche soir, on n’aurait pas le droit de lancer quelques fumigènes et arrêter un match quelques minutes ? Il faut rester cohérent… Une question quand même : comment tout cet arsenal échappe-t-il à la vigilance des stewards. Vous ne m’ôteriez pas de l’idée qu’un homme qui se déplace avec une torche à flamme rouge dissimulée dans une cavité quelconque, ça ne se remarque pas à l’œil nu par rapport à sa démarche ? »

Une séquence à regarder en cliquant ici

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire