« Il faudra hausser le ton »

Il ne reste que quelques heures avant le coup d’envoi du choc entre le FC Bruges et le Standard. Un match qui apparaît comme disproportionné au vu de la forme des Rouches, mais qui reste indécis pour Gert Verheyen.

Quand il s’agit d’évoquer le Jan Breydel et ses idoles, il suffit de donner la parole à l’ancien Diable rouge. Toujours objectif, il connaît la maison brugeoise comme sa poche et la récente colère de Michel Preud’homme suite au revers occasionné sur la pelouse de Courtrai risque de transcender les Gazelles. « Quand un entraîneur aussi réputé vous passe un tel savon, vous n’avez pas d’autre solution que de courir, courir et encore courir… », glisse-t-il sans sourciller. « J’ai regardé les matches de la bande à Timmy Simons et, en toute franchise, on sent un relâchement sur certaines phases. Est-ce que la liesse du der- nier titre est toujours de mise ? Ou bien les joueurs pensent-ils déjà à la Ligue des Champions ? Je ne sais pas vous répondre, car je ne vis pas dans le vestiaire au quotidien mais, après la prestation aff ligeante de la semaine dernière, mes anciennes couleurs doivent une revanche à leurs supporters. »

Et quoi de mieux pour relancer la machine qu’un affrontement face à une bête blessée comme le Standard. « Sur certains points, elle semble même mourante… Quand je vois des garçons, comme Adrien Trebel ou Matthieu Dossevi, qui ne parviennent pas à hausser le niveau de jeu, je me dis qu’un sérieux malaise accompagne le quotidien liégeois. C’est fou comme ils semblent tétanisés une fois qu’ils entrent en possession du cuir. J’étais dans le stade lors de la réception de Charleroi et j’ai été surpris de voir des joueurs amorphes, voire perdus, sur le terrain. On sent que cette équipe a besoin d’une victoire pour enfin se libérer, mais comme cette obligation ne se concrétise pas, les esprits se bloquent au moment de prendre les décisions. » Et quand vous ajoutez à cela les innombrables rumeurs entourant le poste d’entraîneur, vous com- prenez aisément pourquoi le na- vire rouge et blanc navigue dans des eaux tumultueuses.

« LA GIFLE (7-1) N’EST PLUS DANS LES TÊTES, AU CONTRAIRE DE LA RÉCENTE SUPERCOUPE »

« Le contexte de travail est très difficile car tout le monde se regarde dans le blanc des yeux afin de déceler la moindre erreur. Un tel climat de peur est difficile à dompter pour un groupe jeune qui manque de leaders charismatiques. Cela dit, je ne pense pas qu’on puisse reprocher la moindre chose en ce qui concerne la mentalité affichée durant les matches. Ce déplacement à Bruges, certes très difficile sur papier, pour- rait également servir de déclic car le Standard n’a rien à perdre ! » Surtout que, de l’autre côté, les absences de José Izquierdo et Lior Refaelov seront difficiles à combler. « Le Colombien est le proto- type du joueur qui remplit les gradins d’un stade… Vif, provocateur et toujours souriant, il émerveille le public avec sa technique. Depuis qu’il s’est blessé, on sent un manque de folie dans le jeu offensif brugeois et la récente opération de Lior n’a rien arrangé à ce constat. Attention, le groupe est suffisamment fort pour compenser ces absences mais je refuse de croire que le match est plié d’avance. Cela reste une affiche de notre championnat donc il y aura d’office une atmosphère particulière. Quand vous montez sur un terrain pour disputer une joute aussi prestigieuse, vous oubliez tous les tracas de la semaine et vous donnez le meilleur de vous-même. »

« LORS DU MATCH CONTRE CHARLEROI, J’AI VU DES JOUEURS LIÉGEOIS TÉTANISÉS »

Une envie de se surpasser qui risque d’être encore plus conséquente dans les rangs visiteurs suite à la gif le reçue la saison dernière à pareille époque… « Je ne suis pas certain que le 7-1 soit encore dans les mémoires. Par contre, l’occasion manquée en Supercoupe va très certainement renforcer la détermination des Rouches. Est-ce que cela sera suffisant face à un Bruges obligé de réagir en raison de son maigre bilan de six points sur douze ? Je ne suis pas du genre à donner un pronostic. Je préfère espérer vivre un match de qualité et sans animosité superflue. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire