Hanni : « On s’attend à un Standard qui va tout donner »

Après la défaite face à la lanterne rouge le week-end passé et le partage amer en Europa League contre Saint-Etienne, les Mauves se déplacent ce dimanche au Standard pour le choc de la 9ème journée de Pro League. Une rencontre très piégeuse pour le RSCA qui reste sur 8 matches sans victoire à Liège.

Capitaine d’un Sporting deuxième de Pro League mais pas encore tout à fait rodé, Sofiane Hanni va connaître son baptême du feu à Sclessin sous ses nouvelles couleurs.

« Au vu des matches précédents et de ce qui s’est souvent passé entre Anderlecht et le Standard, on s’attend à une équipe adverse qui va tout donner dès le début du match. Ils vont essayer d’être très agressifs. Je pense qu’ils vont essayer de faire la différence dans le premier quart d’heure. Ils vont s’aider du soutien de leur public » analyse l’ancien Malinois au micro de la RTBF.

Chez les Rouches, le n°94 mauve va retrouver son ami Adrien Trebel qu’il a côtoyé au centre de formation de Nantes il y a quelques années. Brassards autour du bras, les deux compères vont mener leurs équipes respectives. Une idée qui plaît à Hanni mais qui ne changera en rien sa volonté de mettre fin à la mauvaise série anderlechtoise à Liège.

« C’est quelqu’un que je connais bien. J’aurai un bon joueur en face de moi mais lui aussi, sourit le milieu offensif. Il n’a pas un gros physique mais dans l’impact, il est là. Il est assez agressif. Après, ce ne sera pas qu’un duel entre lui et moi. Le plus important c’est qu’on puisse faire quelque chose de bien là-bas et ramener des points. »

Trebel : « Hanni est un très bon ami »

De son côté, Trebel ne veut se concentrer que sur son équipe et espère poursuivre la bonne série de trois victoires consécutives en championnat.

« Pour l’instant, ça se passe plutôt bien. On enchaîne les victoires, se réjouit le capitaine liégeois. A nous de continuer pour rester dans ce top 6. On essaie de grandir match après match. On ne se prend pas la tête et on travaille dur à l’entraînement. »

A Anderlecht, Trebel va retrouver son pote du centre de formation nantais.

« Je ne connais que Sofiane Hanni à Anderlecht. C’est un très bon ami. Il s’y sent bien et s’y plaît bien. Maintenant, je ne me préoccupe pas trop d’Anderlecht. Ce sont nos prestations qui comptent, pas celles de l’adversaire » conclut le médian français.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire