Tout en travaillant pour atteindre les objectifs sportifs, Aleksandar Jankovic va devoir songer à appliquer une cure d’amaigrissement à son groupe, à réfléchir sur un éventuel changement tactique avec le retour de Kosanovic et à gérer la rivalité Gillet-Hubert.

Actuellement huitième du championnat à deux unités du Top 6, le ne peut plus se permettre de gaspiller. Dimanche, il aura bouclé la première partie de la phase classique. Et sans doute pas en ordre utile pour les Playoffs 1. Cet objectif est donc la première mission de l’entraîneur serbe. La seconde est de qualifi er le sur la scène européenne. Cela, c’est pour les buts qui lui sont dévolus sur le terrain.

CHANGEMENT TACTIQUE

Mais en coulisses, Aleksandar Jankovic a d’autres tâches à réaliser. Il doit gérer les ego d’un groupe beaucoup trop riche en nombre pour un club comme le Standard. Il le fait à sa manière par ses sélections tous les weekends, par l’analyse des entraînements mais aussi par les enseignements qu’il peut tirer des matches des Espoirs auxquels il assiste régulièrement. Il lui reste donc un bon mois pour, d’ici le hivernal, dire à sa sportive comment il compte affiner son noyau car la situation pourrait devenir intenable après la trêve. D’autant qu’à ce moment, il comptera un joueur valide supplémentaire en la personne de Milos Kosanovic. De là à voir le Standard évoluer différemment lors de son retour, nombreux sont ceux qui le pensent en connaissant les antécédents de l’entraîneur serbe. Un coach qui vient de prendre une mesure d’importance en écartant Jean-François Gillet au profit de Guillaume Hubert. La gestion du paramètre gardien ne sera pas non plus à négliger d’ici la fi n de l’année civile.

UN NOYAU BEAUCOUP TROP LARGE

Grâce, ou à cause, d’un dernier jour de mercato endiablé, voire même le lendemain avec l’arrivée de Belfodil et Soares, le noyau du Standard a été élargi à 33 éléments. C’est évidemment beaucoup trop pour jouer sur deux fronts puisque le club principautaire a déjà été viré de la Coupe de Belgique. Voire même une seule compétition si la fi n de la phase des groupes de l’Europa League tourne à l’échec.

On imagine mal le Standard vendre les frères Mmaee, surtout Ryan

Dans ces conditions, et pour le bien de l’équilibre financier du club aussi, Aleksandar Jankovic, en concertation avec sa direction sportive, va devoir élaguer son groupe. Mais entre la volonté de faire partir certains et la fi nalisation d’une solution, il y a toujours une belle marge surtout quand l’élément en question n’a eu qu’un temps de jeu limité. Et sur les hauteurs de l’Académie Robert Louis-Dreyfus, ils sont nombreux dans le cas. Si on se limite au seul championnat, ils sont douze à ne pas avoir été titularisés une seule fois : Vits, Samy Mmaee, Lavallée, Badibanga, Miya, Bahlouli, Legear, Wallysonn, Emond, Mbenza, Yattara et forcément Kosanovic. C’est donc dans cette liste qu’un premier écrémage va devoir s’effectuer.

Evidemment, deux noms arrivent en tête : Yattara et Bahlouli. Le Standard a donné 2 millions pour le premier à Lyon mais, malgré un prêt la saison dernière, il ne brille toujours pas à Sclessin puisqu’il n’a pas été appelé une seule fois dans le noyau. Pas plus que Bahlouli dont le cas est différent puisque lui est prêté par Monaco. À côté de ces deux évidences, Touré, Arslanagic et Badibanga doivent se poser les bonnes questions. À part une titularisation et son but à Bruges, le Malien transféré pour 4 ans passe inaperçu à Sclessin. Tout autant qu’Arslanagic désormais dépassé dans la hiérarchie des défenseurs centraux par Scholz, Laifis, Kosanovic, Soares, Lavallée voire même Samy Mmaee.

Quant à Badibanga, il a été à deux doigts d’être prêté cet été. Un scénario qui pourrait, favorablement cette fois, se reproduire cet hiver. Il reste maintenant les incertitudes. Que compte faire Jankovic des frères Mmaee qu’il a puni pendant un mois pour manquement à la discipline. On imagine mal le Standard les vendre, surtout en ce qui concerne Ryan dont le potentiel à défaut de l’implication est évident. Emond va-t-il se contenter d’un rôle de faire-valoir ? Sans doute puisque son intention est de réussir en Principauté. Les boulettes de Soares pousseront- elles le Standard à ne pas lever l’option sur l’année supplémentaire inscrite dans son contrat ? Et quid de Trebel dont les envies d’ailleurs pourraient venir le titiller une fois de plus cet hiver.

Gérer la rivalité Gillet – Hubert

Rares étaient ceux qui l’avaient vu venir : au Panathinaïkos, Jean-François Gillet avait dû céder sa place à Guillaume Hubert. Le Standard venait de prendre neuf buts en cinq matches. Il fallait trouver une solution et Aleksandar Jankovic avait tranché en changeant son gardien.

En agissant de la sorte, le coach serbe a démontré que le collectif passe avant les individus. On imagine que des liens ont été créés entre Gillet et lui depuis la période malinoise. Cela ne l’a toutefois pas empêché de poser un geste d’autant plus important qu’il peut servir d’exemple dans le vestiaire. Autrement dit, personne n’est intouchable. La saga du dernier rempart a animé la présaison du Standard. Depuis l’arrivée de Valdés puis celle de Gillet, Guillaume Hubert a eu des envies d’ailleurs. Il a mal vécu ces transferts malgré un discours de la direction sportive qui a toujours été le même : les gardiens sont sur un même pied d’égalité et c’est l’entraîneur qui fera son choix en son âme et conscience.

Maintenant, cette décision ne peut pas masquer le fait qu’elle n’est pas seulement liée au nom de celui appelé à défendre les buts liégeois. Sur les phases arrêtées, le club principautaire accuse des carences énormes. Or faire appel à un gardien qui possède 18 centimètres de plus que le précédent peut évidemment être d’un apport utile quand il s’agit de faire le ménage dans le grand rectangle. C’est aussi un des éléments qui, dans la réflexion globale de Jankovic, a poussé le coach serbe à prendre cette décision drastique. Mais comme pour chaque choix, il n’est nullement définitif. D’autant que cette fois, aucun gardien ne devrait venir perturber la hiérarchie lors du mercato hivernal.

Les prochaines prestations de Guillaume Hubert seront donc déterminantes pour son avenir. Courtisé cet été par le FC Bruges pour devenir le substitut de Butelle, Hubert ne peut plus nier que la patience «forcée» a été son meilleur atout.

Relancer Milos Kosanovic

Le 7 mai2016, dernière rencontre de la saison. Un match banal des Playoffs 2 durant lesquels le Standard aura utilisé… 31 joueurs pour faire le tour du propriétaire. Mais cette rencontre face à Waasland- Beveren tourne au cauchemar pour Milos Kosanovic. Si un premier diagnostic évoquait un problème au ménisque, des examens complémentaires révélaient une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. L’opération était inévitable et, alors que le club n’avait rien prévu en ce domaine, il devait se mettre à la recherche d’un défenseur central pour remplacer le Serbe durant ses six mois d’indisponibilité. Finalement, ce n’est pas un arrière qui a pris ses quartiers en bord de Meuse mais bien deux.

Droitier, Soares sera sans doute confiné au rôle de substitut de Scholz

Avec des réussites bien différentes. Après avoir signé un prêt de… deux ans le 9 juillet et après avoir retrouvé pleinement son potentiel physique qui était en défi cit en arrivant, Konstandinos Laifis a séduit au point de devenir un titulaire indiscutable. En revanche, arrivé libre de l’Hapoel Beer-Sheva le premier septembre, Soares n’offre pas autant de garanties de sécurité comme l’a démontré son match à Courtrai. À tel point qu’avec le retour de Kosanovic qui vient de disputer l’intégralité d’un match avec les Espoirs, il va certainement être confi né, en tant que droitier, au rôle de substitut de Scholz. Dans ces conditions, Jankovic se retrouverait avec trois arrières centraux particulièrement performants : Scholz, Laifis et Kosanovic.

Autant écrire que la défense à trois, qu’il a lancée à Malines et qu’il a tentée avec le Standard, avec succès à Gand mais de manière catastrophique à Ostende, a de beaux jours devant elle. Il est probable que le coach serbe choisira cette option quand son ancien joueur qu’il a connu à Malines sera pleinement opérationnel même si, pour cela, il devra se priver d’un élément offensif. Et ce sera sans doute avant la fi n de cette année civile.

Maintenant, et l’expérience à la Côte avec le trio Goreux- Laifi s-Fiore l’a démontré, cela ne devra pas s’installer dans l’improvisation même si le bagage des titulaires potentiels à ce poste est forcément mieux fourni que celui d’un Goreux pur joueur de fl anc. D’ailleurs, l’entraîneur serbe avait eu le mérite de reconnaître son erreur quand il s’était adressé aux supporters au soir du succès liégeois au Panathinaïkos.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Utilisateurs en ligne

Users: 40 Guests, 3 Bots

Suivez-nous sur Twitter

Sondage

L'arrivée de Belfodil est-elle une réussite?

View Results

Loading ... Loading ...

Le Site Officiel

JPL – Classement 16/17

RankUserPoints
1webmaster203
2Drache197
3Alirouche196
4Wali-Rouche189
4Fagnard189
6Monteforte Stephano188
7Rouge007182
8Cacahuete181
9Troppo179
10standarmen178

Full results

JPL – Stats des utilisateurs 16/17

KV Courtrai vs RSC Anderlecht
0–04.55% [1]
3–24.55% [1]
1–19.09% [2]
1–313.64% [3]
1–013.64% [3]
1–222.73% [5]
2–131.82% [7]
Sporting Charleroi vs Standard de Liège
1–04.55% [1]
2–19.09% [2]
1–39.09% [2]
1–19.09% [2]
0–113.64% [3]
2–318.18% [4]
1–236.36% [8]
KRC Genk vs KSC Lokeren
0–04.55% [1]
3–04.55% [1]
2–118.18% [4]
3–122.73% [5]
1–022.73% [5]
2–027.27% [6]

The Champions – Viva Standard !

Socios Standard

Les clubs de supporters

Articles triés par catégorie

Archives

Prochaine rencontre

Streaming TV

Résultats – Journée en cours

Classement JPL 2016/2017

Résumé de Standard – Zulte Waregem

Boîte à suggestions

Coupe Belgique

EL : Résultats – Matches par groupe

Classement EL