Vous êtes ici
Home > RTBF > Gillet: « Un Clasico qui tombe à pic pour le Standard »

Gillet: « Un Clasico qui tombe à pic pour le Standard »

Comme d’autres équipes de l’élite, le Standard a fait de la coupe de Belgique une de ses priorités. Les rouches, qui viennent de réintégrer le top 6, ont toutefois hérité d’un gros morceau avec ce déplacement à Anderlecht. Pour ce clasico, Ricardo Sa Pinto va effectuer quelques rotations dans son effectif (au moins trois changements sont annoncés) mais il n’a pas donné de noms hormis l’absence de Paul-José Mpoku, suspendu, et la titularisation de Jean-François Gillet dans les buts à la place de Guillermo Ochoa (match de coupe oblige). L’occasion pour l’expérimenté gardien liégeois (38 ans) de renouer avec la compétition dans un stade qui lui laisse d’excellents souvenirs. Il y a deux ans avec Malines (1-1), il avait notamment stoppé…3 penalties ! et l’an dernier, avec le Standard, il avait de nouveau signé une prestation éblouissante en gagnant un point à lui tout seul (0-0 alors que le standard avait joué à 10). Jean-François Gillet, qui ronge actuellement son frein sur le banc, entend bien à nouveau s’illustrer ce mercredi soir au Stade Constant Vanden Stock pour, qui sait, contribuer à une éventuelle qualification du standard.

– Jean-François, on peut dire que ce clasico version coupe est un match particulier ?

« Bien sûr. Un match à Anderlecht, c’est toujours particulier. Un clasico reste un clasico et puis la coupe ajouter un piment supplémentaire. Cela se joue en une seule manche. Ce sera à coup sûr un gros match avec de l’enjeu. Nous allons à Bruxelles pour gagner et nous qualifier pour le tour suivant. La coupe est très importante dans l’optique d’une qualification européenne. En plus, le Standard est dans une bonne spirale pour le moment comme en atteste notre victoire à Genk et donc j’espère que nous allons l’emporter à Anderlecht ».

– La Coupe est-elle une priorité pour le Standard ?

« Absolument. Tous les matches sont importants quand tu joues au Standard, même les rencontres amicales. Mais c’est vrai que la coupe représente beaucoup à mes yeux. C’est aussi le chemin le plus court et le plus direct pour décrocher un ticket européen. Le Standard souhaite participer à nouveau à l’Europaleague la saison prochaine. Nous allons donc nous concentrer sur ce clasico avant de penser au championnat où nous avons enfin réintégré le top 6. En tout cas, un match à Anderlecht ne laisse personne indifférent. C’est une certitude et nous allons tout faire pour décrocher une victoire et donc la qualification ».

– Quelles sont les chances du Standard ? En championnat (1-0), on a vu qu’il n’a pas manqué grand chose aux Liégeois pour revenir d’Anderlecht avec un bon résultat…

« C’est vrai. C’était le cas à Anderlecht mais aussi dans d’autres matches où on méritait mieux qu’une défaite ou un partage. Cela dit, le Standard est vraiment bien pour le moment. Nous proposons un football de qualité même s’il faudra encore élever un peu plus notre niveau pour parvenir à éliminer le Sporting. Anderlecht est vraiment une très bonne équipe. C’est le champion en titre avec en ses rangs d’excellents joueurs. Nous devrons donc sortir une grosse prestation pour remporter ce match ».

– Et cela sans l’apport de Paul-José Mpoku ?

« Hélas. Polo va nous manquer. Il est en grande forme et il a marqué des buts très importants pour le Standard. C’est un des joueurs les plus réguliers et c’est surtout un leader sur et en dehors du terrain. C’est dommage mais c’est comme ça. Nous avons malgré tout d’autres joueurs, capables de le remplacer. Le Standard dispose d’un noyau assez riche pour compenser les absences de pions importants. C’est aussi l’occasion ceux qui ne jouent pas souvent de se mettre en évidence ».

– Pas de Mpoku sur le terrain mais bien un certain Jean-François Gillet dans les buts…

« Oui. Cela me fait particulièrement plaisir de retrouver la compétition. Ce n’est pas facile de rester sur le banc. J’ai toujours envie de jouer mais je respecte la décision de l’entraîneur. J’ai toujours continuer à travailler pour être prêt quand on fera appel à moi. C’est le cas pour ce match de coupe et on peut dire que j’ai de la chance car c’est pour disputer un clasico à Anderlecht. C’est vraiment motivant et stimulant de pouvoir jouer un top match comme celui-là ».

– Et puis, c’est un stade qui manifestement vous inspire ?

« Oui, c’est vrai. Je garde d’excellents souvenirs des deux dernières saisons. Il y a deux ans avec Malines, nous avions obtenu le partage, un but partout, et j’avais arrêté 3 penalties. C’était un match de fou. Et puis, l’année passée, déjà avec le Standard, on avait fait match nul, 0-0. En infériorité numérique, puisque nous avons joué à 10, nous nous sommes bien battus et on a décroché un bon point. On peut parler de très bons résultats et surtout de belles sensations. J’espère que ce sera pareil ce mercredi ».

– Alors si on doit recourir aux tirs aux buts, vous aurez un avantage psychologique indéniable. Vous en avez déjà arrêté des penalties là-bas, et pas qu’un seul. Cela risque donc de trotter dans les têtes des Anderlechtois ?

« Oui, peut-être. C’est vrai que c’est assez incroyable ce qui s’est passé ce soir-là. J’en avais arrêté trois avec Malines. C’est sûr que ça va trotter dans les têtes mais c’est une autre histoire et un autre match. Ce n’est jamais facile de stopper un penalty mais on verra bien ».

– Est-ce que c’est le bon moment pour aller défier Anderlecht ? Le Standard, qui reste sur un beau succès à Genk, est-il prêt à aller défier Anderlecht ?

« Oui, je pense que c’est le bon moment. Défensivement, nous sommes costauds. On l’a vu à Genk et contre Ostende. Ces deux équipes ne se sont pas créées d’occasions. C’est donc la preuve que le Standard est très solide. Il faudra toutefois confirmer à Anderlecht avec une solide prestation car c’est vraiment une équipe du top ».

– Il faut dire que le Standard n’a pas vraiment été gâté par le tirage ?

« Pas du tout mais c’est comme ça. Devoir affronter le Sporting, à Anderlecht, ce n’est pas un cadeau. J’aurais préféré jouer à Sclessin mais ce sera à Bruxelles. Il faudra donc aller chercher la victoire là-bas. C’est tout ».

 

Commentaires

Commentaires

One thought on “Gillet: « Un Clasico qui tombe à pic pour le Standard »

  1. Certains ont déjà avancé leur équipe pour match très spécial, et qui tombe mal vu l’absence de Mpoku. On parle du retour de Scholtz ….. Je suis pas contre, mais pas à la place de Luyindama, car c’est lui surtout qui assure derrière ! Le hic, c’est que nous aurions en ce cas deux droitiers en défense, mais est-ce vraiment un problem ?
    Voici donc ma compo, toute perso, mais qui respecte le système Sa Pinto, à savoir le 4-2-3-1 :

    SA

    Edmilson Djenepo Ndongala

    Marin Agbo

    Fay Luyindama Scholtz Luchkevitch

    Gillet

    Car, tant qu’à faire tourner, autant laisser aussi Carlinhos de côté, pas vraiment à son affaire ces derniers temps

Laisser un commentaire

Top