Gerets ne veut plus être coach et a refusé l’OM

Suite au départ de Bielsa, les dirigeants marseillais ont pensé à un retour d’Eric Gerets. Mais le Lion de Rekem a balayé la possibilité de retourner dans son ancien club avant même d’entendre le nom de Marseille.

Beaucoup de Liégeois rêvent d’un retour d’Eric Gerets au Standard. Présent plusieurs fois lors des matches des Rouches cette saison, l’ancien Diable Rouge s’est rapproché mystérieusement de la nouvelle direction liégeoise. Tandis que cette dernière ne souhaitait pas éclaircir la situation suite aux rumeurs, Gerets déclinait les propositions d’interview.

Plus la force ni la même passion

Mais si le Standard a encore un coach avec Slavo Muslin, bien qu’il soit dans une position délicate après la défaite lamentable à Molde, l’autre club bien présent dans le coeur de Gerets n’en avait plus. Suite au départ fracassant de Bielsa après la première journée, l’Olympique de Marseille était redevenu un volcan en activité.

Gerets a évidemment vite été cité, le président Vincent Labrune a bel et bien tenté d’avoir une discussion avec l’entraîneur de 61 ans. Pour cela, il a d’abord demandé à un agent influent sur le marché belge de prendre la température. Mais Karim Al Morabet, en qui l’OM place sa confiance, a obtenu une réponse négative.

Marseille, ça aurait été beau

« Il m’a déclaré qu’il ne voulait plus être entraîneur. Et ce, avant même que je ne lui parle de l’OM« , nous déclare Al Morabet. « Il ne se sent plus assez fort pour coacher un club au quotidien. Il m’a aussi fait savoir qu’il n’avait plus la même passion pour ce rôle. »

Fort diminué suite à un AVC, Gerets ne redeviendra donc jamais coach de l’OM et le rêve d’un retour au Standard ne se réalisera pas non plus. « Il m’a tout de même demandé par après quel club cherchait à discuter avec lui. Marseille, ça aurait été beau a-t-il dit. Mais il ne reviendra pas »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire