Vous êtes ici
Home > Walfoot > Fin de match incroyable, le Standard continue de planer

Fin de match incroyable, le Standard continue de planer

Les Liégeois étaient tout près de faire une mauvaise opération pour les Play-Offs 1, mais les joueurs de Sa Pinto ont continué à y croire et ont été récompensés.

C’est avec six changements dans son onze de base que le Standard débutait la rencontre. Pour préparer la finale, Ricardo Sa Pinto remplaçait les futurs suspendus Laifis et Agbo par Cimirot et Koutroubis, les forfaits Edmilson et Pocognoli étaient alignés, au détriment de Cop et Fai, Mpoku et Gillet cédaient leur place à Carcela et Ochoa.

Mircea Rednic devait lui aussi modifier son équipe. Mohamed, forfait, et Bolingi, suspendu, étaient remplacés par Vandurmen et Awoniyi, Vojvoda et Diédhiou prenaient les places de Galitsios et Godeau.

Dans un début de match assez calme, le Standard faisait le plus dur en ouvrant le score après huit minutes. Sur un coup-franc de Marin, Koutroubis trouvait le poteau en s’imposant de la tête, mais Luyindama était présent au rebond pour marquer. Ce but a finalement fait plus de bien à l’équipe mouscronnoise qui profitait des reconversions offensives pour s’offrir des opportunités.

Le but égalisateur surviendra à la 19e minute. Les défenseurs centraux du Standard étaient battus à la course par Taiwo Awoniyi, l’attaquant prêté par Liverpool filait vers Ochoa et trompait le Mexicain, trop statique dans son petit rectangle.

La suite de la première période allait être assez peu emballante. Vandurmen tirait sur Ochoa sur un bon service d’Awoniyi, Emond était contré par Werner puis seul un tir de Carcela amenait du danger.

Sa Pinto décidait de faire monter Cop pour l’ensemble de la seconde période à la place d’Emond. Il n’a fallu que quelques secondes aux Liégeois pour reprendre l’avantage, avec beaucoup de réussite. Un centre dévié de Pocognoli retombait dans le but, le Standard allait alors devoir mieux gérer sa rencontre.

Les Rouches étaient plus présents dans le camp mouscronnois mais c’est bien Mouscron qui allait prendre l’avantage. Rotariu égalisait sur un service d’Awoniyi, avant que Christian Luyindama n’écope d’un second carton jaune. La montée de Laifis n’aidait pas plus la défense qui était battue une nouvelle fois par l’incroyable Awoniyi.

Le Standard venait de tout perdre, mais n’a pas abandonné. Sur un coup-franc de Mpoku, qui avait remplacé Sa, Mehdi Carcela réveillait Sclessin d’une reprise parfaite. Les Liégeois ont poussé jusqu’au bout et c’est finalement Duje Cop qui faisait exploser tout le stade en passant un quatrième but à Werner.

Les Liégeois ne sont plus qu’à un point de la cinquième et sixième place, détenues par Genk et l’Antwerp. La mauvaise opération est évitée avant d’aller à Charleroi et de recevoir Bruges.

Read more: https://www.walfoot.be/fra/news/lis/2018-02-11/awoniyi-sonne-un-standard-a-dix-mais-les-rouches-renversent-mouscron-sur-le-fil#ixzz56pMpwJnD

Commentaires

Commentaires

Similar Articles

Laisser un commentaire

Top