Ferrera va continuer à vivre avec la pression

Malgré un bilan de 6 points sur 15, Yannick Ferrera va rester aux commandes du Standard.

Le partage de son équipe qui n’a toutefois pas été en mesure de conserver un succès qui se destinait à elle en fin de match, et surtout la combativité de ses joueurs, vont lui permettre d’être aux commandes de son équipe contre Genk et d’entamer le parcours liégeois en Europa League. Mais en sachant aussi qu’il sera toujours sur la sellette s’il n’enchaîne pas les résultats.

Comment un match peut-il remettre tout un mode de pensées en question ? Avant la visite du Standard à Bruges, il était évident que c’était le dernier match de Ferrera. Or, les dirigeants n’ont pour l’instant aucun accord avec qui que ce soit pour lui succéder. Et tant que ce ne sera pas le cas, il ne sera pas question de demander au coach bruxellois d’emballer ses notes, dossiers et dvd dans une caisse. Cela dit, la direction a bel et bien noué des contacts puisque c’est en son nom que des entraîneurs ont été approchés. Comme Sergio Conceiçao la semaine dernière, comme Mircea Rednic auparavant. Deux coaches que ne veut pourtant pas le président Bruno Venanzi. Vous avez dit situation surréaliste ?

En quittant la Venise du Nord avec un partage, la direction liégeoise doit donc se poser mille questions. En étant consciente certainement que la prestation de son équipe – qui fut celle d’une formation bien décidée à ne pas lâcher son coach même si, évidemment, le fait de jouer contre le champion en titre est bien plus motivant – ne peut certainement pas l’autoriser à se débarrasser de son entraîneur malgré un bilan de 6 points sur 15 inférieur à celui qu’avait Muslin à la même époque (7 sur 15) quand il a été remercié. Mais dans son cas, d’autres éléments, comme l’élimination face à Molde, avait joué.

A l’évidence, Ferrera va poursuivre son travail durant la trêve internationale. Mais avec, en fond sonore, les bruits concernant son avenir qui sera toujours remis en question. Ce qui, finalement, ne change pas grand-chose pour lui. « Je me concentre uniquement sur mon travail », dit-il, « même si évidemment je sens que ma famille est touchée quand mon père me téléphone en s’interrogeant sur ce qui est écrit dans les journaux. En tout cas, je pense qu’aujourd’hui tout le monde a vu que le Standard n’est pas encore mort et qu’il possède des joueurs qui veulent se battre.

« Tout le monde a d’efficacité » vu que le Standard n’est pas encore mort et qu’il possède des joueurs qui veulent se battre »

» Oui mais c’était contre Bruges. Une formation étrangement nerveuse avec un onze remanié en l’absence de Refaelov et Izquierdo et dans le- quel trois joueurs étaient titulaires pour la première fois : Van Rhijn, Moraes et Gedoz. Une formation qui a dû revenir à deux reprises contre le Standard en se créant des possibilités, mais pas tellement d’occasions dangereuses, avec l’aide d’un public qui a encore mis plus de pression que d’habitude. Et c’est peut-être aussi ce qui a motivé les Liégeois. « L’an dernier on a vu aussi que c’était toujours plus compliqué pour nous contre des écuries plus modestes que face aux ténors.

C’est une maladie qu’on doit encore éradiquer car on doit montrer cette envie contre toutes les équipes. En semaine, je n’avais pas de doute sur le fait que la combativité serait présente et que tout le monde serait concerné. Si contre Westerlo on avait sauvé un point, je quitte Bruges en regrettant la perte de deux unités. Maintenant, ne parlons pas de déclic. En quatre ou cinq saisons comme coach, j’ai appris que cela n’arrivait jamais. On doit plutôt parler de remise en question. »

Et cela vaut également pour lui. Car s’il obtient de facto une période de répit, celle-ci dépendra de l’enchaînement de résultats. En cinq rencontres, le club principautaire n’a perdu qu’une seule fois, à Zulte Waregem. Mais il doit commencer à gagner pour que la sérénité s’installe à tous les étages. Car ce n’est pas en un seul match que tout a changé. Et tout le monde doit en être conscient…

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire