Ferrera: « Une mini-rotation est obligatoire »

Le Standard rentre en lice ce mercredi en Coupe De Belgique en se déplaçant à Coxyde. Thierry Luthers a tendu son micro à l’entraineur des Rouches Yannick Ferrera, avant ce match important: « C’est un match couperet car si on perd, on est éliminé.

Maintenant, c’est un match où il y aura à nouveau des expérimentations, au niveau du système et au niveau des joueurs. Mais on va aligner, dans les circonstances du jour, le meilleur onze possible, en fonction des blessés, en fonction des joueurs incertains » nous confie Yannick Ferrera.

Il est vrai que le technicien liégeois doit faire face à plusieurs défections: Santini (dos), Legear (cuisse), Enoh (pied), Scholz (orteil), Milec (genou), Yatabare (cheville) sont forfaits. Ce qui n’empêche pas Yannick Ferrera de plancher sur une composition efficace: « On prend ce match très au sérieux, on a visionné l’adversaire comme pour un match de championnat normal et on va tout faire pour être au top pour le match. Une mini-rotation est obligatoire vu les joueurs absents, le repos dont certains joueurs ont besoin. Mais ce n’est pas une rotation pour le plaisir. Oui, on veut voir tout le monde à l’œuvre, oui on veut donner la chance à tout le monde mais on veut avant tout gagner le match. »

Surtout qu’en face, les joueurs de Coxyde vont tout faire pour créer l’exploit: « Ils vont tout donner. Ils vont y laisser leur vie pour gagner, se qualifier, pour créer l’exploit de leur vie. Il va falloir être attentif et ne pas les prendre de haut. Il va falloir avoir la même intensité dans le jeu que celle que nous avons mise contre Gand » ajoute l’ex-entraineur de Saint-Trond, qui avertit déjà: le Standard ne sera pas guéri si il gagne. « Je pense qu’on ne sera lancé que dans quelques mois et j’espère qu’on gagnera à ce moment-là tous nos matches. Je ne pense pas qu’on pourra dire qu’on est lancé après une ou deux victoires. Cela ne marche pas comme cela. »

Il termine en soulignant l’importance de Daniel Van Buyten dans son travail au Standard: « Je respecte énormément Daniel Van Buyten et lui me respecte aussi. J’ai beaucoup à apprendre de lui. Il n’intervient pas du tout dans le sélection. Il donne son avis sur certaines choses, quand je lui demande. Et c’est un avis que j’écoute avec beaucoup d’attention, par respect pour la carrière qu’il a eue. »

 

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire