Ferrera : « Sans Preud’homme, je ne serai pas ici »

Le Standard accueille Bruges dimanche (14h30). L’occasion pour Yannik Ferrera de retrouver son ancien mentor Michel Preud’homme. Devenu coach, l’ex-analyste espère battre une seconde fois le Club de Bruges de MPH.

Après le « off-day » à Waasland-Beveren, le Standard reçoit le leader brugeois pour le compte de la 19e journée. C’est la force offensive de Bruges qui inquiéte surtout l’entraîneur des Rouches. « Ils ont des joueurs surprenants qui sont très créatifs. Leur noyau est étoffé au niveau du nombre et des qualités. Même moins frais avec le match d’Europa League, un joueur comme Vazquez peut mettre un attaquant sur orbite en un éclair. »

Ferrera fut l’analyste de Preud’homme en Arabie Saoudite. « J’espère gagner comme lors du match d’ouverture avec Saint-Trond, même s’il y avait beaucoup de conditions favorables pour mon équipe. Mais j’ai énormément de respect pour Michel. Il a été très important pour moi, il a marqué ma carrière et ma vie. Sans lui, je ne serais pas ici. »

Pas d’analyse vidéo sous Muslin !

Le Standard ne pense pas seulement à gagner, il pense aussi à rectifier le tir après le 7-1 en août dernier. Ferrera a travaillé pour cela. « On utilise les vidéos, ce qui n’était pas le cas lors du match là-bas. Il faudra être très discipliné au niveau du positionnement. Il faudra veiller à ne pas laisser d’espaces. »

Un milieu renforcé avec un troisième joueur sera-t-il mis en place? « On l’avait fait en deuxième mi-temps contre Anderlecht et ça nous avait bien aidé. C’est une possibilité. Mais Anderlecht n’est pas Bruges. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire