Ferrera plutôt mécontent : « Il y a du travail »

L’entraîneur du Standard trouvait des points positifs avec le partage à Waasland-Beveren en jouant plus d’une mi-temps à dix. Mais avant l’expulsion d’Arslanagic, l’intensité était bien trop basse. Les Rouches devront faire mieux contre Bruges.

En première mi-temps, hormis la blessure de Brüls et l’exclusion d’Arslanagic, il n’y avait rien à retenir. « Je suis content avec un nul, mais on aurait pu mériter mieux avec les occasions que l’on a eu. Je suis satisfait aussi au niveau des efforts produits jusqu’au bout », a déclaré Ferrera après la rencontre.

Plus d’intensité à Waasland-Beveren que chez nous

« Mais il a fallu la carte rouge pour qu’un sentiment de révolte nous réveille. Avant cela, Waasland-Beveren était plus intense dans les duels, les appels et dans les passes. Je n’ai pas revu les images, mais je trouve la rouge très sévère. »

Malgré son infériorité numérique, le Standard est parti plusieurs fois en contre, sans pouvoir marquer un but. « Nos choix dans les 30 derniers mètres n’étaient pas bons. Je suis fier des efforts, mais pas de la qualité du jeu. Il y a du travail. Et la fatigue ne peut être une excuse, notre adversaire avait également joué mercredi. Je vais revoir à nouveau le match pour trouver ce qui n’a pas été. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire