Faysel Kasmi: « Le Standard va me permettre de regarder vers le haut »

Ils sont jeunes (19 ans), Belges et talentueux et étaient sollicités par d’autres clubs belges, dont Zulte Waregem et le FC Bruges : c’est un joli double coup qu’a signé le Standard en s’assurant les services de Faysel Kasmi et Ahmed El Messaoudi.

Le premier, médian à vocation offensive, portera le numéro 8 (sa position préférée sur le terrain), le deuxième, médian défensif de formation, même s’il a déjà évolué en défense centrale, le 3.

« Les recruter, ce n’est pas barrer la voie aux jeunes formés ici au Standard », explique Axel Lawarée, le conseiller sportif du club liégeois. « Parce qu’ils ont déjà un certain nombre de matches de division 1 dans les jambes et qu’ils sont donc plus loin, dans leur évolution, que certains de nos jeunes…  »

Faysel Kasmi et Ahmed El Messaoudi ont été soumis, hier matin, à une séance de courses, avant d’être intégrés à l’effectif de Slavo Muslin lors du deuxième entraînement programmé en début de soirée.

« Le Standard était ce qu’il y avait de mieux pour eux », explique Kismet Eris, leur agent, qui à l’époque de Lucien D’Onofrio avait amené à Sclessin Christian Benteke, Sinan Bolat, Sébastien Pocognoli et Laurent Henkinet. « Parce que c’est un grand club, parce que ses supporters sont sans égal et parce que Faysel et Ahmed vont se fondre dans un environnement multiculturel qui va leur convenir. Sans oublier que le Standard constitue une magnifique vitrine pour l’étranger. Ce choix du Standard, c’est aussi le mien, parce que je suis Liégeois et qu’en tant que tel, le Standard est un club que j’apprécie…  »

À ses côtés, Faysel Kasmi, dont Axel Lawarée loue « le gros volume de course, le jeu en mouvement, le très bon pied gauche et le travail de récupération », opine du bonnet. « Le Standard est un très grand club, qui va me permettre de regarder vers le haut et plus vers le bas », dit-il. « Lorsque tu te déplaces ici à Sclessin comme adversaire, une chose te marque : l’engouement de ce public. Ce que j’espère ? Etre champion bien sûr, mais aussi battre les grosses équipes du championnat, proposer du beau jeu et prouver, avec Ahmed, qu’on sait jouer au football ».

El Messaoudi en accepte volontiers l’augure. S’il connaît Guillaume Hubert et Julien de Sart pour les avoir côtoyés chez les Espoirs belges (c’était le 17 novembre 2014, face à la Norvège), le solide milieu récupérateur a opté, depuis, pour le Maroc, avec qui il a fêté, le 28 mars dernier, sa première sélection (un match amical perdu 0-1 contre l’Uruguay). « Continuer à être appelé en jouant en division 2, cela aurait été difficile », dit-il. « Je vais pouvoir bénéficier, ici à Sclessin, au contact d’un public fantastique et au sein d’un top club, d’une superbe vitrine.  »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire