« Il faut viser quatre points sur six face au Standard »

Dans le clan du Panathinaïkos, on va droit au but, en voyant plus loin que le match de ce jeudi à Sclessin.

« Ce double affrontement avec le Standard sera décisif pour la suite de la compétition », assène Andrea Stramaccioni. « En prenant quatre points sur les six qu’il y a en jeu, on restera dans la course pour la qualification ». Le coach italien du club athénien, qui a toujours aligné jusqu’ici une défense à trois lors des rendez-vous européens, s’attend à un match « très ouvert », entre deux formations qui joueront crânement leur chance. « Parce qu’il n’y a pas d’autre choix et que c’est d’une victoire dont les deux équipes ont besoin », dit-il.

« Le Standard aura le soutien du public, qui donnera à son équipe un surplus d’énergie, mais mes joueurs, dont la plupart sont internationaux, ont pour eux cette expérience qui doit les aider à gérer un match aussi important que celui-ci… » Le médian argentin Lucas Villafanez ne dit rien d’autre : «C’est une finale ! » Que le Panathinaïkos devra gagner en gommant les erreurs qui lui ont valu de s’incliner face à l’Ajax (2-3) et à Vigo, en fin de partie (2-0). « Il y a eu, lors de ces deux sorties, la manière, parce qu’on a très bien joué, mais pas le résultat, parce qu’on n’est pas parvenu à concrétiser nos occasions. C’est ça qu’il faudra corriger face au Standard ».

Andrea Stramaccioni opine du bonnet : « L’Ajax et le Celta, cela fait zéro point en jouant bien. C’est frustrant. Le but, jeudi, sera de repartir à Athènes avec des points. On sait comment mettre le Standard en difficulté… » Sur des phases arrêtées qui donnent souvent la migraine aux joueurs liégeois ? Motus et bouche cousue.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire