« Il faut une prise de conscience »

459.000 euros déboursés en huit ans : le Standard a déjà payé un très lourd tribut au mauvais comportement de ses supporters sur la scène européenne. Mais aussi en Belgique si on se souvient qu’en début de saison, le club liégeois avait été contraint de disputer son premier match de championnat à domicile, face à Saint-Trond, à huis clos.

Conséquence des jets de fumigènes et pétards qui avaient eu pour cadre, le 24 octobre 2015, un très bouillant choc wallon à Charleroi. Si le préjudice a toujours été difficile à chiffrer précisément, il est clair que le Standard avait perdu là une somme comprise entre 200.000 et 400.000 €. Aussi, dans la foulée de la facture reçue de l’Ajax, Bruno Venanzi avait sollicité, par courrier, l’aide et l’implication de la Famille des Rouches (FDR), l’ASBL regroupant tous les clubs officiels des supporters du Standard. « Seule une réelle prise de conscience collective permettra d’empêcher que cela ne puisse se reproduire à l’avenir », écrivait-il.

« Faut-il encore souligner auprès de vous ce que représentent de tels montants et l’importance du préjudice que de telles pertes financières vont engendrer inutilement pour notre club ? (…) Les supporters sont les premières victimes d’une telle situation : leur club s’en retrouve déforcé, l’image des supporters du Standard est écornée et les déplacements à venir n’en seront que plus compliqués… » Si le patron de Sclessin en appelle, comme il le dit, à « une réelle prise de conscience collective », c’est parce que s’il sait que son club est dans l’oeil du cyclone et que sur base des nombreux antécédents (lire ci-dessus) que l’UEFA prend systématiquement en compte, il n’est nullement à l’abri d’un huis clos, partiel (fermeture d’une tribune) et complet.

Qui s’ajouterait à l’ardoise… Depuis plusieurs années, le club liégeois ne ménage pas ses efforts « pour que ses supporters ne soient plus les principales victimes des débordements de certains qui ont pourtant pour vocation de porter notre Standard vers le haut », dixit Bruno Venanzi, En postant régulièrement sur son site internet des news rappelant l’interdiction et la dangerosité des fumigènes. Ou en faisant passer le message via ses joueurs vedettes comme l’avaient fait il y a quelques années Jelle Van Damme, Ciman, Goreux et Pocognoli.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire