Exclusif : Le Standard a contacté Sergio Conceição

Sans club depuis la fin de la saison dernière, Sergio Conceição va-t-il revenir à Sclessin pour prendre l’équipe en main ? Pour le moment, ce n’est pas le cas. Mais un premier contact a été noué cette semaine…

Quel va être l’avenir du Standard ? Cette question lancinante, les supporters se la posent au quotidien. Ils entendent partout que des promesses de renforts ont été faites mais rien ne bouge. Ils entendent aussi que Yannick Ferrera pourrait diriger le Standard pour la dernière fois, dimanche, à Bruges. Or, rien ne filtre. D’ailleurs, pour cela, il faudrait déjà lui trouver un successeur, même si des contacts sont bel et bien noués. Comme avec Conceição.

Vendredi dernier, l’agent Christophe Henrotay, un ami de Daniel Van Buyten mais aussi du président Bruno Venanzi, était présent au choc wallon en compagniede Vitor Pereira, l’ancien coach de Porto, sans club depuis son limogeage, il y a quelques jours de Fenerbahce. De là à penser qu’il allait bientôt remplacer Yannick Ferrera, c’était sans doute aller vite en besogne, eu égard notamment aux exigences financières d’un homme qui possède un palmarès mais dont les qualités de coach ne font pas nécessairement l’unanimité. Surtout auprès de ses anciens joueurs.

En attendant, il n’est pas le seul sur la liste. Cette semaine, le même Christophe Henrotay a téléphoné à Sergio Conceição en lui parlant d’un possible poste d’entraîneur au Standard. Inutile de préciser que l’ancien joueur de Sclessin est emballé à l’idée de revenir en Cité ardente. Mais de la à dire que c’est la même joie dans toutes les sphères directoriales du club, ce n’est pas certain. L’une des grosses réticences, notamment entendue au moment du limogeage de Slavoljub Muslin après lequel le nom de Conceição avait déjà été évoqué, concerne la relation étroite entre celui qui a joué 90 matches en Rouche de 2004 à 2007, et un certain Lucien D’Onofrio. Sauf que leur relation est désormais bien froide.

Bien entendu, pendant un an, Conceição a été l’adjoint de Dominique D’Onofrio au Standard, en remportant même la Coupe de Belgique contre Westerlo en 2011. Depuis, avec l’aide de Lucien D’Onofrio, il a tenté sa chance comme coach principal au Portugal à Olhanense, Coimbra, Braga – où il a atteint les objectifs fixés, à savoir Top 4 et finale de la Coupe après 17 ans d’attente – et enfin Guimaraes, club aux moyens très limités. Mais en février, les médias portugais l’ont annoncé comme successeur possible de Lopetegui, désormais sélectionneur de l’Espagne, à la tête de Porto. Alors que tout semblait finalisé, le deal a capoté et donné naissance à la brouille actuelle entre Lucien D’Onofrio et Sergio Conceição. Ce froid entre les deux hommes donne-il une chance supplémentaire à l’ancien Soulier d’or de tenter sa chance comme coach en Belgique, et plus précisément dans le club où il a joué ?

Une chose est certaine, il jouit d’une bonne cote comme coach dans son pays natal. Notamment depuis son passage à Braga où il a fait progresser ses joueurs puisque, au terme de la saison, Eder (le buteur de la finale de l’Euro) avait été vendu à Swansea pour 6 millions alors que Valence (Aderlan Santos pour 9,5 millions) et le Spartak Moscou (Zé Luis pour 6,5 millions) avaient aussi fait leur marché à Braga. Maintenant, entre une prise de contact et la concrétisation d’une transaction, il y a évidemment beaucoup de choses qui peuvent arriver. Mais à moins que Christophe Henrotay ait agi de sa propre initiative, ce coup de téléphone démontre que le Standard ne ferme pas la porte au retour de Sergio Conceição. Histoire sans doute, comme ce fut le cas avec Mircea Rednic, voire plus dans ce cas-ci, de réaliser un joli coup auprès des supporters dont la majorité d’entre eux accueillerait la grinta du Portugais avec enthousiasme.

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire