Et trois attaquants en moins !

Alors qu’Ivan Santini a officiellement rejoint Caen, Mohamed Yattara puis Renaud Emond, sur qui le Standard ne compte plus, ont été priés hier de s’entraîner en marge du noyau A. Dès samedi face à Saint-Trond, le poids de l’attaque liégeoise reposera sur des jeunes joueurs aux dents longues. Définitivement ?

  1. Ivan Santini s’en va à Caen pour trois ans et 2,6 millions. Cela ne faisait plus l’ombre d’un doute. Le Stade Malherbe de Caen et le Standard ont officialisé, hier dans la soirée, le passage d’Ivan Santini en Normandie, sur base d’un contrat de trois ans et d’une indemnité de transfert de 2,6 millions d’euros. Les derniers détails de la transaction (notamment le salaire du joueur en cas de relégation de Caen en Ligue 2) ont été réglés hier entre le club du Calvados et l’entourage de l’attaquant croate, présent sur place. Si le départ d’Ivan Santini a suscité de nombreuses réactions auprès de supporters rouches incrédules et furibards, il peut se comprendre sur plusieurs plans. Parce que la conclusion de ce dossier permet au club principautaire de gagner 600.000 euros par rapport à sa mise initiale, déboursée il y a un peu plus de treize mois, mais aussi parce que le club liégeois fait là l’économie de trois ans d’un contrat négocié à l’époque par Roland Duchâtelet pour un joueur dont les qualités de base étaient jugées trop limitées. C’était le cas aux yeux de Daniel Van Buyten, ce qui incité le Croate, qui le savait, à quitter aussi subitement les bords de Meuse alors qu’un départ de Sclessin ne faisait pas partie de ses plans initiaux.
  2. Mohamed Yattara et Renaud Emond écartés du noyau A En vingt-quatre heures, le Stan- dard n’a pas seulement perdu Ivan Santini, mais… deux autres attaquants. Hier matin, avant l’entraînement programmé sur le coup de 10 heures, Mohamed Yattara a en effet été prévenu par Yannick Ferrera, désireux de travailler avec un effectif moins important sur le plan quantitatif,
    qu’il était écarté du noyau A reversé dans un groupe comprenant plusieurs éléments jugés indésirables. Puis, après la séance de l’après-midi, c’est Renaud Emond qui a subi un sort identique, à la différence près que l’attaquant gaumais, à qui il n’y a pas grand-chose à reprocher, surtout sur le plan de la mentalité, a été invité par Olivier Renard, le directeur sportif du Standard, à rejoindre l’effectif des U21. C’est donc trois attaquants qui, comme sur un coup de baguette magique, ont quitté le noyau dirigé par Ferrera. Sans autre forme de procès..

  3. Qui pour remplacer Santini ? Ryan Mmaee samedi contre Saint-Trond… Reste, aujourd’hui, la question essentielle : qui va remplacer Ivan Santini à la pointe de l’attaque liégeoise, sachant que si le jeu du robuste attaquant croate présentait d’évidentes lacunes, en termes de vitesse et de technique essentiellement, l’intéressé avait réussi, à force de travail et de détermination, à imposer son style et sa griffe au sein du système tactique prôné par Yannick Ferrera ? Deux options existent : recruter un nouvel atta- quant susceptible, comme Santini mais avec d’autres qualités, d’inscrire une quinzaine de buts par saison, ou privilégier les solutions internes, étant entendu quecelles-ci se sont plus qu’au nombre de quatre depuis la mise à l’écart conjointe de Yattara et Emond. À savoir Benito Raman, Isaac Mbenza, Ryan Mmaee et Benjamin Tetteh, qui présentent tous la caractéristique d’être très jeunes puisque l’aîné (Raman) n’a jamais que 21 ans. À Sclessin, où on espère les départs de Yattara et Emond sur base de transferts définitifs, on serait tenté dans un premier temps de faire confiance aux trois premiers éléments cités, compte tenu de la volonté affichée par la direction liégeoise de prêter Tetteh jusqu’en fin de saison à un club belge ou français. C’est donc, sur le plan offensif, la carte (très) jeune qu’on s’apprête à jouer en Cité ardente. Légitimement : à l’époque, Imoh Ezekiel et Michy
    Batshuayi, pétris de qualités, avaient été lancés dans le grand bain à dix-huit ans seulement, avec le succès que l’on sait. Ryan Mmaee devrait être le premier à entrer en scène, dès samedi face à Saint-Trond, où il devrait avoir la chance de faire étalage de son potentiel, avec Benito Raman en soutien.

Capture

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire