Et dire qu’Eupen s’en sort bien : « Si le Standard en avait mis 4 ou 5 à la mi-temps, on n’aurait rien eu à dire »

Et dire qu’Eupen s’en sort bien : « Si le Standard en avait mis 4 ou 5 à la mi-temps, on n’aurait rien eu à dire »

Avec toujours aucune victoire au compteur, le club germanophone a souffert au Standard. Benat San José avait voulu protéger son but, mais c’était tout sauf réussi.

11-1. C’était le nombre d’occasions pour les deux adversaires au repos. Mais le marquoir n’indiquait que 2-0. « On a été dominés pendant 45 minutes, c’était joué au repos. On a juste eu une occasion avec Bolingi, si le Standard en avait mis quatre ou cinq, je crois qu’on n’aurait rien eu à dire », soufflait Danijel Milicevic.

Toujours sans meneur de jeu, Eupen a tenté d’être plus offensif en seconde période. « On a changé le système, c’était un peu mieux, puis le Standard a repris le contrôle. Quand tu es si vite mené à Sclessin face à un Standard en forme, c’est compliqué d’inverser la tendance. On sortait d’un match correct contre Zulte, mais aujourd’hui on n’y était pas du tout. »

Les Pandas sont maintenant à la dernière place, à égalité de points avec Waasland et le Cercle. « Il faut se reconcentrer avec le match de Coupe qui vient, et un déplacement embêtant à Kapellen. Puis ce sera un match à six points contre le Cercle. » Et sûrement le match de la dernière chance pour Benat San José…

Attachment

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.