Eric Gerets : « Je suis là pour voir mon équipe prendre sa revanche par rapport à Ostende »

Déjà présent dans les tribunes d’Ostende dimanche dernier, Eric Gerets fait partie du voyage à Athènes.

Sourire aux lèvres, il discute avec les siens… les VIP. Non, le Lion de Rekem n’est en rien impliqué dans la vie active du Standard, même s’il converse souvent avec la direction liégeoise. Désormais, il est un supporter. Lui dira comme les autres, mais lorsque l’on se nomme Eric Gerets, ce ne sera jamais le cas. Le joueur, l’entraîneur, l’homme est aimé, adulé, comme peu d’autres à Sclessin. Il est une exception. «Je suis toujours un passionné de football mais surtout du Standard, les autres équipes un peu moins ! » claque-t-il alors qu’il attend patiemment sa valise dans le hall d’arrivée de l’aéroport d’Athènes.

«Je m’amuse en fait. Je suis le Standard dans ses moments de gloire, comme dans ses périodes plus compliquées. Mais je reste calme, en toutes circonstances. Qu’il gagne ou qu’il perde. Le Standard est le club de mon coeur et c’est pour cela que j’ai fait le déplacement en Grèce. Ce que je reçois comme respect et comme amour du public liégeois est incroyable, inoubliable. Je suis fier d’être présent à un maximum de matches des Rouches. » Peu importe ce qu’il arrivera ce jeudi, Eric Gerets demeurera donc derrière son équipe. Mais ne comptez pas sur lui pour envisager la défaite. «Bien sûr, je suis confiant. Je le suis toujours ! La tâche ne sera pas aisée. J’ai vu le match aller et je trouve que le Panathinaïkos joue vachement bien au football.

Cette équipe compte aussi en ses rangs quelques joueurs de grande classe. Nous savons que ce sera compliqué mais c’est au collectif de se montrer à la hauteur et de forger un résultat. L’ambiance, elle, sera assurément bouillante, mais c’est pour cela que nous sommes venus. J’adore les chaudes atmosphères et j’espère que ce sera un avantage pour le Standard car il est dès lors aisé de se surpasser. Et puis, si je suis là, c’est également pour voir mon équipe prendre sa revanche par rapport à la défaite subie dimanche à Ostende. Nous avions très mal démarré cette rencontre, il faudra que nous abordions mieux celle-ci.

Mais ne comptez pas sur moi pour donner le moindre conseil à Aleksandar Jankovic. S’il est possible que nous conversions à un moment ou à un autre, il possède suffisamment de qualités pour se débrouiller sans moi. Je suis simplement présent pour encourager mon équipe. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire