Emond et Yattara sont de retour

Ils ont repris les entraînements et sont sélectionnables pour le choc face à Charleroi.

Suite à la défaite enregistrée, dimanche dernier, à Zulte Waregem, le manque de poids offensif du Standard avait sauté aux yeux. Les Liégeois, dominateurs dans le jeu après quarante-cinq premières minutes difficiles, n’étaient pas parvenus à se montrer suffisamment dangereux, si ce n’est via une tête de Benjamin Tetteh et une frappe de Matthieu Dossevi déviée par le poteau. Bien entendu, il était trop simple de rejeter l’unique faute sur les deux jeunes buteurs alignés d’emblée, Ryan Mmaee et Benjamin Tetteh, lancés dans le bain après avoir trop régulièrement joué au yo-yo entre une place dans les tribunes et le onze de base.

Pour remédier à cette situation, le groupe a, selon nos informations, accueilli deux nouveaux attaquants en ce début de semaine. Ou plutôt les a retrouvés. Mohamed Yattara a pu prendre part aux deux séances réservées, ce mardi, au groupe professionnel, tandis que Renaud Emond le retrouvera seulement aujourd’hui à cause d’une petite gêne physique.

Initialement, ces deux éléments n’entraient plus en ligne de compte pour une place dans le onze de base après la demande de Yannick Ferrera de travailler avec un groupe plus réduit. Ils n’ont, pour autant, jamais figuré dans le groupe réservé aux éléments obligés de se trouver un nouvel employeur avant la fin du mercato estival (Mbombo, Öztürk,…). Visiblement, les problèmes d’efficacité rencontrés lors des dix derniers jours ont poussé l’entraîneur à (enfin) revoir sa position mais cette gestion de groupe aura assurément une incidence (notamment sur le plan psychologique) sur leur rendement direct.

Tant Renaud Emond que Mohamed Yattara auront besoin d’un petit peu de temps pour retrouver l’ensemble de leurs aptitudes physiques, eux qui n’ont joué que trente et quatorze minutes lors de la Supercoupe de Belgique, leur unique apparition lors d’un match officiel depuis l’entame de la saison.

Lire la suite dans la DH / Les Sports

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire