Edmilson : « Après le but, je me suis libéré »

Edmilson revient progressivement à son meilleur niveau. Ce dimanche, après une première période en demi-teinte, il a démontré tout son talent en seconde, avec un but à la clé notamment. «Il m’a libéré », explique l’intéressé.

«On a vu ensuite un autre Junior. Je contrôlais mieux le ballon, mes passes étaient plus précises… Enchaîner les rencontres me fait aussi le plus grand bien. Le coach voulait une réaction de notre part après cette élimination en Coupe et nous l’avons eue, non seulement en marquant, mais surtout en conservant une nouvelle fois le zéro derrière. On constate également que les automatismes avec Benito Raman et Ishak Belfodil sont de plus en plus présents. »

Comme l’esprit d’équipe qui anime désormais le noyau d’Aleksandar Jankovic. La gestion de l’identité du tireur de penalty en est la plus belle preuve. «Edmilson est notre botteur numéro 1 », précise le coach. Pourtant c’est Ishak Belfodil qui a déposé le cuir aux onze mètres, après concertation entre les deux joueurs et l’entraîneur. «Je n’aime pas trop les changements de ce type mais, vu les circonstances, j’ai laissé faire. L’Algérien avait beaucoup donné et n’avait pas encore été récompensé de ses efforts. Edmilson, lui, avait déjà marqué. Il a voulu laisser Ishak Belfodil frapper. J’ai acquiescé, comme Matthieu Dossevi d’ailleurs. Cela montre aussi l’impact que notre attaquant a sur le groupe. D’accord, il a raté le penalty, mais il ne s’est pas découragé et fut récompensé par un but en fin de rencontre. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire