Edito: Leye pas poursuivi : Ferrera avait raison d’être parano

La Review Commission a rendu son verdict ce lundi. Seul Livio Nabab, l’attaquant de Waasland-Beveren, a été épinglé. Pas de trace de Mbaye Leye, comme le souhaitaient tous les Standardmen.

La Review Commission a été modifée avant le début de saison et s’est montrée bien active lors de chaque journée. La majorité des mauvais gestes ont été signalés au Parquet fédéral qui devait alors proposer une sanction. Le Standard de Liège est l’équipe qui compte le plus de joueurs poursuivis. Les Rouches pouvaient-ils s’en plaindre? Non et ils ne l’ont d’ailleurs pas fait. Ils désiraient juste voir plus d’équité.

Et il se fait que le premier match qui a suivi ce constat amène un geste de Mbaye Leye fort semblable à celui de Yatabare à Saint-Trond, qui lui a fait rater les deux dernières rencontres. Mais le consultant de RTL Sport n’a pas été épinglé par la Review Commission. Etrange.

Jeudi dernier, Yannick Ferrera se disait parano, qu’il y avait un traitement différent pour son équipe. On ne pourra ici pas le contredire. Si on ne peut excuser les joueurs et les supporters liégeois pour certains faits, les Rouches ont également du mal à comprendre pourquoi Leye ou les sièges cassés lors du dernier Clasico par les Anderlechtois ne font pas l’objet de poursuites.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire