Duchâtelet : « Le Standard reste un des deux clubs de mon cœur »

Roland Duchâtelet a inauguré une brasserie au Stayen ce samedi. Il a aussi fêté ses 69 ans. Pierre Capart a profité de l’occasion pour tendre son micro à l’ancien président du Standard et de Saint Trond.

S’il affirme ne pas « avoir de regrets » concernant son départ du Standard, il assure qu’il est toujours supporter de son ex-club. « Je suis supporter aussi bien de Saint Trond que du Standard, ce qui est assez normal quand on est l’ex-président de ces deux clubs. Historiquement, il y a pas mal de personnes de la région qui supportent les deux équipes. J’ai été heureux comme tout quand le Standard a battu Anderlecht. Heureux comme n’importe quel supporter« . Il concède que les affrontements entre ses deux clubs sont « un peu plus difficiles » à vivre. « Mais il n’y en a que deux par saisons« , glisse-t-il.

Pas de rancune envers Venanzi

Ces derniers mois, les déclarations de Bruno Venanzi ont fait grand bruit et ont notamment visé directement Roland Duchâtelet. Il ne semble pas trop s’en formaliser et attribue ces sorties médiatiques à la « nervosité » de son successeur suite au début de saison difficile des Liégeois. « On se parle encore. On essaie de trouver une entente sur pas mal de sujets. J’essaie de continuer à bien travailler avec lui parce que ce serait dommage de perdre cette bonne relation. J’espère qu’on va continuer à s’entendre parce que le Standard reste un des deux clubs de mon cœur. »

Quand on lui demande si Bruno Venanzi a commis des erreurs de communication, RD se montre à nouveau clément. « Moi aussi, j’ai commis pas mal d’erreurs dans le temps. Surtout de communication. Ce n’est pas anormal de faire des erreurs, même pour les dirigeants. Le problème, c’est qu’en football la moindre petite erreur est amplifiée de façon énorme« .

« Protéger Rednic, ma plus grosse erreur »

Les dirigeants ne sont pas infaillibles. Lui le premier. « Ma plus grosse erreur au Standard, c’est ma communication sur le licenciement de Rednic. J’ai voulu le protéger plutôt que de dire carrément pourquoi je ne voulais pas le renouveler. J’ai un principe dans la vie, si je ne suis pas obligé d’endommager la réputation des gens, j’aime autant ne pas le faire. Je pensais que cela allait passer comme ça, mais ça n’a pas été le cas« .

« Le Standard peut être le meilleur club du pays »

« C’est club qui peut être fantastique, si les supporters sont derrière le club. Le Standard peut être le meilleur club du pays. J’en suis convaincu. C’est ce que je voulais essayer de faire, mais ça n’a pas marché. J’ai raté de peu. J’aurais dû être champion … (il se reprend) le Standard aurait dû être champion il y a deux saisons. Le potentiel est énorme … mais bon l’histoire ne se refait pas. »

Et de conclure avec un petit message pour les fans. « Il faut continuer sur la bonne lancée avec la nouvelle direction. Les fans devraient continuer à soutenir la direction, le club et les joueurs. Cela se passe déjà beaucoup mieux (qu’à son époque). Et j’encourage les supporters à continuer dans cette voie. Avec le potentiel qu’il y a dans cette équipe, le Standard peut encore jouer les play-offs 1. Et en play-offs, tout est possible« .

 

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire