Search

Dossevi: « Au haut niveau, il faut les mettre au fond »

Buteur rouche, Matthieu Dossevi aurait aimé que les Standardmen gèrent cette avance plus longtemps.

Muet depuis le début de la saison, Matthieu Dossevi a rapidement mis les siens aux commandes via un but pour lequel il ne doit rien à personne.

« On savait qu’il fallait répondre présent dans les duels avec de l’agressivité. Les Espagnols aiment toucher le ballon, il fallait mettre un gros pressing à l’image de mon but où je récupère le ballon assez haut. »

Mais l’international togolais ne pensait pas que l’adversaire allait revenir aussi rapidement dans le match. « C’est dommage qu’ils égalisent trop vite. On n’a pas eu le temps de gérer notre avantage. On aurait voulu rentrer dans cette compétition d’un autre manière mais c’est tout de même un bon point. Il faudra aller en chercher à l’extérieur. Il y a des regrets car aux points, on mérite de gagner. »

Après l’égalisation espagnole, le Standard a eu deux grosses occasions via Raman.

« C’est ça le haut niveau, quand tu as une occasion, il faut la mettre au fond car on n’en aura pas trente-six par match et au final, cela coûte cher », commente Matthieu Dossevi qui faisait ensuite état du manque d’expérience européenne du groupe liégeois. « On a un groupe relativement jeune qui n’a pas beaucoup d’expérience sur la scène européenne. On apprend et c’est important d’avoir pris un point. »

De son côté, le capitaine rouche, Adrien Trebel soulignait l’engagement. « Dans l’investissement, dans l’envie et dans la possession de balle, on a produit de bonnes choses. Il va falloir continuer à travailler et à s’inspirer de ça. »

Commentaires

Commentaires




2 thoughts on “Dossevi: « Au haut niveau, il faut les mettre au fond »

  1. VanMoer60

    Au risque de me répéter, il ne faut pas en vouloir au garçon mais au sélectionneur, Raman n'est définitivement pas un buteur et ne doit pas jouer en pointe. A la rigueur en contre, mais pas quand on domine à la maison.
    Et Sa n'a pas eu l'occasion de beaucoup s'exprimer, mais il ne m'inspire pas. Ne parlons pas de Mbenza.
    Je me demandais pourquoi Gireux était préféré à Faire. Maintenant on a la réponse.
    Donc si le sélectionneur est libre, pourquoi il ne laisse pas sa chance à Renaud.

Laisser un commentaire