Dix choses à savoir sur Vanja Milinkovic-Savic, le nouveau gardien du Standard

Dix choses à savoir sur Vanja Milinkovic-Savic, le nouveau gardien du Standard

Le colosse serbe a déjà entamé la préparation avec le Standard en attendant le départ de Memo Ochoa. Mais qui est ce portier de seulement 22 ans, arrivé en prêt (avec option) du club de Torino?

Petit frère de, fils de…

Cela a déjà été beaucoup évoqué, Vanja est bel et bien le frère de Sergej Milinkovic-Savic, l’ex-médian de Genk qui pourrait quitter la Lazio pour plusieurs dizaines de millions cet été. Mais malgré son imposant physique, le gardien est le plus jeune, étant né deux ans plus tard.

Le papa n’est pas un inconnu non plus. Nikola Milinkovic est un ancien joueur professionnel, qui évoluait dans le milieu de terrain. Sa maman Milana est elle une ancienne joueuse professionnelle de basket-ball et ex-internationale serbe.

Il a vu le jour en Espagne

Nikola et Milana sont devenus parents de Sergej et de Vanja en Espagne. Ils possèdent donc tous les deux la double nationalité et portent le nom du papa (Milinkovic) et de la maman (Savic) comme l’habitude le veut en Espagne.

Si Sergej est lui né en Catalogne, à Lérida, Vanja est né à Ourense, en Galice, soit deux anciens clubs du papa Nikola.

Recruté par Manchester United

Formé en Serbie à Vojvodina, le jeune Vanja Milinkovic-Savic a attiré les recruteurs de Manchester United, qui ont dépensé un peu moins de deux millions pour le faire signer, quand il n’avait que seize ans.

Déjà titulaire en D1 serbe à ce si jeune âge, il avait débuté cette première saison pro sous forme de prêt dans son club formateur. Ne possédant pas de permis de travail, il n’a pu rejoindre l’Angleterre la saison suivante et fut finalement libéré en novembre par les Red Devils.

Le tremplin polonais

C’est en Pologne, au Lechia Gdansk, que Milinkovic-Savic a rebondi. Il s’imposait rapidement comme titulaire et un an plus tard, au vu de ses prestations convaincantes, le club italien de Torino annonçait son acquisition pour l’été suivant.

La doublure de Sirigu

Son arrivée dans le noyau pro d’un club d’un grand championnat n’allait évidemment pas lui permettre de débuter directement comme titulaire. Sa première saison dans La Botte, il la passait en tant que doublure d’un gardien renommé en Italie : Salvatore Sirigu, qui avait défendu les filets du PSG quelques saisons et de la Squadra Azzura.

Vanja Milinkovic-Savic a tout de même été titularisé en Coupe d’Italie et à l’occasion de la dernière journée du championnat.

Il a contrarié Edin Dzeko et a fait tomber la Roma

S’il ne possède pas encore un grand nombre de matches au compteur, Milinkovic-Savic a réalisé l’une de ses meilleures prestations en Coupe d’Italie face à la Roma au Stadio Olimpico. Il a multiplié les interventions décisives et a même stoppé un pénalty d’Edin Dzeko.

Le Torino s’est qualifié pour les quarts grâce à son jeune gardien, ce qui a rendu doublement heureux son grand frère, qui joue pour l’autre club de la capitale.

Deux prêts mitigés

La saison passée, Vanja a connu un premier prêt en Serie A avec le club de la SPAL, mais il n’a pu détrôner le titulaire Alfred Gomis. Il n’y aura disputé que deux rencontres du Calcio et Torino l’a donc prêté en Serie B pour la seconde moitié de saison. Milinkovic-Savic s’installait alors à Ascoli.

Il y fut titularisé d’emblée, mais les résultats de sa formation n’étaient pas très bon et après une humiliation 7-0 subie face à Lecce, il a rejoint le banc. Il rejouera tout de même une huitième et dernière rencontre quelques semaines plus tard (pour une seconde victoire et seconde clean-sheet).

Dans l’ombre de Rajkovic

International serbe depuis tout jeune, Milinkovic-Savic était considéré comme une belle promesse, mais a eu la malchance de se retrouver dans les mêmes sélections que Pedrag Rajkovic (récemment transféré par Reims), certes âgé de deux ans de plus. Vanja a ainsi passé un Euro U19 sur le banc et a vécu le sacre des U20 serbes au Mondial en tant que doublure.

Un…tireur de coup-franc

Loin du style de Rogerio Ceni, Milinkovic-Savic peut aussi attaquer le gardien adverse sur coup-franc. Lors d’un match de Coupe d’Italie avec Torino, il a profité du score de 2-0 dans les arrêts de jeu pour envoyer une lourde frappe sur coup-franc. La barre du gardien de Carpi en a longtemps tremblé.

Un géant proche du Rouche le plus grand de tous les temps

Avec son 2m02, Vanja Milinkovic-Savic fait bien partie des Rouches les plus grands de l’histoire, peu de joueurs en activité culminent d’ailleurs si haut, mais le record de Kristof Van Hout ne sera pas battu de sitôt. L’ancien Courtraisien, qui avait joué au Standard entre 2009 et 2011, mesurait 2m08.

Attachment

2 Comments

    • VanMoer60

      30 juin 2019

      Maintenant après les Kawashima, Valdez, Gillet, Ochoa, on ne doit plus craindre les balles aériennes ; ca va déménager dans le rectangle

    • VanMoer60

      6 juillet 2019

      Maintenant est au sol qu’on aura des problèmes, le grand ne s’est pas baissé. On lui pardonnera ce qu’on ne pardonnait pas à Hubert

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.