Un deuxième Dossevi à Sclessin

Un Dossevi peut en cacher un autre. Après Matthieu, qui fait les beaux jours du Standard depuis son prêt, à l’été dernier, en provenance de l’Olympiacos, le club principautaire a engagé son frère aîné, Thomas, âgé de trente sept ans.

Le contrat a été paraphé hier. Cet ancien attaquant ne reprend évidemment pas du service, mais officiera en qualité de scout, fort d’un parcours qui lui a permis de fréquenter de nombreux clubs (AS Valence, Châteauroux, Reims, Valenciennes, Nantes), jusqu’en… Thaïlande, au FC Chonburi.

Au crépuscule de sa vie de joueur, qui s’est achevée en fin de saison dernière à Dunkerque, en National, Thomas Dossevi était bien forcé de songer à l’après, qu’il n’imaginait pas en dehors du football. C’est dans les gênes : sans même parler de son frère Matthieu, son père Pierre- Antoine et son oncle Othniel avaient été avant lui footballeurs professionnels.

Il y a quelques mois, Thomas Dossevi avait passé ses diplômes d’éducateur, sachant qu’il allait passer de l’autre côté de la barrière, sans savoir exactement quand. « J’ai des choses à transmettre », disait-il alors. « Mais on ne devient pas entraîneur du jour au lendemain. Il faut y aller pas à pas… »

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire