Déjà 30 joueurs utilisés en 12 matches !

Depuis son entrée en fonction, Aleksandar Jankovic a utilisé 23 joueurs. C’est un de moins que Yannick Ferrera. En 9 journées de championnat, le Standard a déjà aligné 28 joueurs, comme… Anderlecht.

Si on considère que la Supercoupe de Belgique perdue à Bruges n’en était pas un, le Standard disputera, samedi (coup d’envoi à 18 heures) à Courtrai, son treizième match officiel de la saison, toutes compétitions confondues. Avec un rythme qui va s’accélérer au cours des trois semaines à venir puisque, du 15 octobre au 6 novembre, soit vingt-deux jours chrono, ce ne sont pas moins de sept rendez-vous qui attendent l’équipe liégeoise, à Courtrai, contre le Panathinaikos, contre Waasland/Beveren, à La Gantoise, à Ostende, au Panathinaikos et contre Mouscron. Depuis sa prise de pouvoir, le 6 septembre, Aleksandar Jankovic s’est attelé à redessiner les contours d’un onze de base que son prédécesseur, Yannick Ferrera, n’avait jamais vraiment trouvé. Avec une première conséquence au plan comptable : jusqu’ici, c’est à un total de 30 joueurs que le Standard a eu recours, en douze sorties donc. C’est énorme !

5 ÉLÉMENTS À 0 MINUTE

Cela signifie qu’au sein d’un effectif professionnel pléthorique fort de 33 joueurs (Ivan Santini et Benjamin Tetteh ont depuis déserté les bords de Meuse pour rejoindre successivement Caen et le FC Slovacko, en République tchèque), seuls cinq éléments n’ont pas encore eu l’opportunité de disputer la moindre minute de jeu en championnat. Il s’agit de Mohamed Yattara, réduit au rang de septième attaquant et depuis longtemps placé sur une voie de garage, de Farès Bahlouli, en très net manque de condition physique, de Wallyson Malmann, barré dans la ligne médiane, et fort logiquement de Senne Vits, le troisième gardien, et Milos Kosanovic, qui poursuit sa revalidation après une déchirure du ligament croisé du genou.

JANKOVIC : 23 JOUEURS

Autre constat : lors des cinq premières rencontres de championnat, celles qu’il a dirigées avant d’être limogé, Yannick Ferrera a utilisé 24 joueurs, en ce compris Santini et Tetteh. C’est plus de deux équipes différentes. Et c’est davantage qu’Aleksandar Jankovic qui, lui, a fait appel à 23 éléments lors des sept rencontres suivantes, alors que figurait parmi elles le rendez-vous de seizième de finale de la Coupe de Belgique à Geel où il avait tenté de relancer Renaud Emond et Beni Badibanga, tandis que six nouveaux joueurs étaient arrivés dans les dernières heures du mercato estival, augmentant du coup d’importance les choix de sélection du technicien serbe.

classement_joueursmoins_utilises

Cela étant, le Standard partage avec… Anderlecht le statut de club ayant aligné, en championnat, le plus grand nombre de joueurs. Vingt-huit pour être précis, en neuf journées de compétition, pour les ennemis héréditaires qui ont énormément transféré durant l’été et dominent outrancièrement ce classement particulier. Suivent, à distance très respectable, Mouscron et la Gantoise (24 joueurs alignés), puis le trio Genk, Saint-Trond et Westerlo (22), alors que l’AS Eupen et Zulte Waregem, le leader, ferment la marche avec 19 éléments utilisés lors des 810 premières minutes de jeu du championnat.

GILLET 2ème, TREBEL 3ème

Sur un plan individuel, c’est sans grande surprise Matthieu Dossevi qui, à Sclessin, est le joueur possédant le temps de jeu le plus important : 1.056 minutes sur un total maximal de 1.080, soit un pourcentage de 97,7% pour l’international togolais qui, en Coupe de Belgique à Geel, n’avait pas été autorisé à souffler dans la mesure où Aleksandar Jankovic avait dû acter les absences conjuguées de Jonathan Legear et Jean-Luc Dompé. Blessé à Bruges, et contraint de céder sa place à Guillaume Hubert, Jean-François Gillet occupe la 2e place de ce classement, avec 91,6% de temps de jeu, toutes compétitions confondues, Adrien Trebel montant sur la troisième marche du podium (89,7%). Après Gillet, les joueurs arrivés dans la Cité ardente durant le dernier mercato et que l’on voit le plus sur les terrains ont pour noms Konstantinos Laifis (68,2%), Benito Raman (60,5%) et Ishak Belfodil (46,4%), à la nuance près que ce dernier, débarqué à Liège à l’aube de la 6e journée de D1, a pris le train en marche.-

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire