Vous êtes ici
Home > Sudpresse > Décodage : Pocognoli au Standard pour trois ans

Décodage : Pocognoli au Standard pour trois ans

Le Standard est passé à la vitesse supérieure. Après l’arrivée de son entraîneur, Ricardo Sa Pinto, et de ses adjoints, il vient de réaliser son tout premier transfert entrant. Sébastien Pocognoli vient renforcer l’équipe liégeoise à l’arrière gauche pour les trois prochaines saisons. Un poste qui était particulièrement fragilisé. En effet, Corentin Fiore n’entre manifestement plus dans les plans des Rouches. Il ne demeure donc que le seul Darwin Andrade pour verrouiller le flanc gauche puisque Filip Mladenovic ne devrait pas non plus s’éterniser. L’ancien Diable rouge va combler cette lacune et amener plus de concurrence à l’ancien international colombien.

La direction rouche avait contacté le Liégeois il y a déjà plus d’une dizaine de jours mais, même s’il était libre de tout contrat, n’avait pu aboutir à un accord, le Standard devant consentir à un effort financier relativement important. Les négociations étaient lancées… pour finalement se conclure ce vendredi puisque l’offre pour le Suédois Niklas Hult (Panathinaïkos) a été jugée insuffisante. Sébastien Pocognoli s’est lié avec le Standard… à distance puisqu’il est actuellement en vacances avec sa famille loin de la Belgique.

Le coup mérite d’être salué. Si le Standard est conscient qu’il doit absolument dégraisser son noyau, il doit aussi le renforcer. La quantité n’a plus lieu d’être en bord de Meuse, la qualité doit désormais primer. Concrétiser le transfert de Sébastien Pocognoli prouve qu’il l’a compris.

«  Doté d’une excellente mentalité, Sébastien est un joueur talentueux qui n’a laissé que de bons souvenirs en bord de Meuse  », explique d’ailleurs Olivier Renard sur le site officiel du club. «  Après une 2e expérience à l’étranger de plusieurs années, il avait envie de revenir dans son club de cœur pour nous aider à atteindre nos objectifs. Ses qualités, son engagement et sa très bonne connaissance de la maison rouche font de lui un leader naturel qui va pouvoir transmettre son expérience à ses coéquipiers.  »

Il est vrai que du haut de ses 29 ans, le Liégeois a déjà connu de nombreuses expériences. Toutes ne furent d’ailleurs pas concluantes. S’il a notamment effectué ses classes au Standard, c’est à Genk que son talent s’est révélé au grand jour avant de décrocher un beau transfert à l’AZ Alkmaar. Près de trois saisons aux Pays-Bas qui furent finalement l’apogée de sa carrière. Dans la foulée, il était revenu au Standard durant 3 années avec à la clé un succès en Coupe de Belgique (2011). Son transfert à Hanovre ne fut pas couronné de succès. Il a éprouvé de nombreuses difficultés à s’y imposer. Il a dès lors pris la direction de l’Angleterre et de West Bromwich avant d’être prêté à Brighton, la saison dernière. Un prêt qui lui a fait le plus grand bien puisque le club de la cité balnéaire anglaise a connu une magnifique saison en championship, qui lui a permis de rejoindre la Premier League.

Le doute n’est pas permis, le Standard s’est doté d’un joueur d’expérience. Un défenseur qui saura assurer son leadership tant dans le vestiaire que sur le terrain. Un joueur belge dont l’attachement au Standard n’est plus à démontrer, d’autant qu’il est originaire de la région. L’identité Standard, il la possède assurément. Son désir de retour à Sclessin prouve son attachement à ses racines. Il est toujours demeuré proche de sa samille, de sa région, il y réside et a épousé une Sérésienne.

Le Standard a rapatrié un joueur qui, intrinsèquement, possède les qualités nécessaires pour tirer le club de Sclessin vers le haut. Mais encore faudra-t-il retrouver le Sébastien Pocognoli qui a laissé un souvenir impérissable lorsque son association avec Jelle Van Damme enchantait tous les observateurs…

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top