Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > Le mot de « Sigur » : MEA CULPA

Le mot de « Sigur » : MEA CULPA

Après quelques semaines d’absence pour vacances et convalescence, j’ai enfin retrouvé le chemin du stade ce week-end.

Je n’étais pas coupé du monde, j’ai pu suivre les matchs, en direct ou en résumé. Je suis resté connecté avec les supporters sur notre site ou à travers les mots du prolifique ami Gerouche. Mais rien ne vaut le ‘live’ dans l’enfer de Sclessin.

Je dois bien avouer que je n’ai pas reconnu l’équipe que j’avais laissée fin août ! Moi qui m’attendait en cette veille d’Halloween à connaître à nouveau l’horreur, j’ai été bien surpris. Après un quart d’heure d’échauffement, la machine s’est mise en route et a écrasé l’adversaire, sans donner l’impression de forcer.

Je me dois donc de faire mon mea culpa et avouer que Ricardo a réussi à former un groupe homogène, qui a du liant, alors que je l’ai critiqué pour ses choix tactiques et de joueurs.

Certes la blessure de Bokadi l’a un peu aidé dans ses choix, mais je serai fair-play en reconnaissant que les résultats lui donnent raison, pour l’instant, et il faut bien avouer que si tout le groupe a haussé son niveau c’est grâce au travail du team Sa Pinto.

Je n’ai pas changé d’opinion pour autant, et je crois toujours que le 3-5-2 est l’avenir. Mon équipe-type n’est pas non plus celle de Ricardo ni celle de Gerouche, comme quoi tout le monde peut avoir des avis différents. Je serais assez tenté de tester Cope à la place de Carlinhos que je trouve fort discret tant en récupération de balle qu’en disponibilité en mode offensif. Je laisserais également Fai au back gauche qui apporte plus que notre capitaine même si celui-ci n’a pas démérité ce dimanche. Mais il a encore bien failli voir rouge et laisser ses équipiers à dix, pour une faute aussi stupide qu’inutile à 50 mètres de son but. Inadmissible pour un joueur aussi expérimenté !

Après un épisode tragi-comique pour le botté du penalty, l’équipe nous a régalé de trois belles phases, Sa s’occupant des toiles d’araignée dans le but de Roef et Marin transperçant l’adversaire, logique pour Halloween. Tout s’enchaînant, on dirait aussi que l’équipe a réussi à vaincre ses vieux démons récupérant les deuxièmes ballons et jouant plus verticalement.

Ce mois de novembre risque d’être révélateur du niveau de l’équipe avec les confrontations contre La Gantoise, Ostende, Genk et Anderlecht en coupe. Ces équipes reviennent malheureusement en forme, mais nous aussi ! J’espère que nos supporters vont hausser leur niveau comme l’équipe, j’ai été un peu surpris par l’ambiance peu festive ce dimanche, comme si le public était médusé par la bonne prestation! On a retrouvé une équipe sur le terrain, retrouvons notre enfer légendaire en tribune et festoyons, l’heure n’est plus à la morosité ! Aux armes et bonne fête d’Halloween à tous!

SIGUR

 

Commentaires

Commentaires

One thought on “Le mot de « Sigur » : MEA CULPA

  1. Content de te voir de retour, Sigur,avec qui plus est un edito bien écrit, bien pensé, et parfaite analyse, tant du banc que de la tribune !! J’ai enfin retrouvé un concurrent et ne suis plus seul à écrire et à me faire taper sur les doigts, parfois ! Bien sùr, tu n’éviteras pas les détracteurs, toi non plus, et c’est heureux ! Si on écrit, c’est aussi pour provoquer des réactions ! Donc, pour en venir à Carlinhos, mon avis est mitigé. Il a effectivement fait un bon match, est précieux dans la créativité, mais ….. C’est pas lui qui semble tout trouvé pour travailler pour les autres. Plutôt le joueur qui va se mettre en évidence quand ça tourne, et se cacher quand ca tourne pas. Ce n’est que mon avis, bien entendu, et, comme pour Sa Pinto, ne demande qu’à être démenti dans un futur proche;

Laisser un commentaire

Top