Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de « Gerouche » : VOLE, ENCORE ET TOUJOURS

Le mot de « Gerouche » : VOLE, ENCORE ET TOUJOURS

Chers amis et pauvres supporters,

Comme je l’ai écrit en réponse aux commentaires de Sa Pinto sur notre site ce matin, je m’étais promis de ne pas encore vous écrire cette semaine, pensant qu’une fois devait suffire. Les événements et le triste résultat d’hier en fin de soirée m’ont poussé à oublier ma promesse, tant j’avais besoin de partager avec vous ma détresse.

J’ai par ailleurs bien hésité entre plusieurs titres pour ce nouvel « édito spécial », entre « Nouveau scandale », « Adieu les PO1 », « trop injuste », comme l’aurait si bien dit Calimero  ….. avant d’opter pour celui-ci, plus haut.

Certes, comme beaucoup, je ne suis pas un chaud partisan de notre coatch, c’est un euphémisme, tant son approche tactique, sa frilosité presque maladive, ses excès aussi ne sont pas de nature à l’apprécier outre mesure.

Pourtant, hier, au terme de la rencontre, en le voyant s’effondrer sur le terrain, après ce nouveau coup de poignard à la dernière seconde du match, j’ai eu mal pour lui. Trop c’est trop, et à un moment, difficile de réagir autrement, de rester stoïque face aux événements, invariablement contraire et injustes. C’est humain …..

J’ai déjà pu voir ou entrevoir les commentaires désabusés des uns et des autres ce matin, lors de mon bref passage sur le site. Je les comprends même si quelques-uns vont trop loin, réclamant la tête d’Olivier Renard ou de Venanzi, notamment.

Que peuvent- t’ils contre tant d’injustice à répétition, de maladresse des nôtres parfois aussi, tant devant que derrière, hélas, alors qu’il n’y avait plus en seconde période qu’une équipe sur le terrain ? On pourrait dire que le mauvais sort s’acharne sur nous, sur notre équipe, mais, à ce point, il n’est plus question de poisse mais de sabotage ….. Désolé de devoir le dire.

Le seul vrai reproche qu’on pourrait leur faire, c’est de ne pas tenter, à leur tour, d’intégrer le giron de la fédération, comme d’autres qui ont très bien compris les avantages qu’il y avait à occuper une telle position….

Il me revient à l’esprit ce matin les déclarations dans la presse d’un certain Serge Gumienny, pas du tout appréciées lundi soir à la Tribune, lui reprochant surtout de sortir ses révélations alors qu’il n’est plus en fonction et ternissant l’image de la corporation. Or, justement, si ce dernier lâche un tel « canard », ce n’est certainement pas par hasard, quel serait son intèrêt ? Balancer par contre de tels propos en fonction aurait été synonyme de sanctions et d’éviction…. Je peux donc comprendre ses révélations tardives, au contraire des têtes bien pensantes de la Tribune ! Et le moins que l’on puisse dire est qu’elles trouvèrent toutes leurs significations au terme de ces nonante minutes de jeu, au stade arc-en-ciel, face à une équipe en mal de points et devant sauver sa saison pour éviter une éventuelle relégation.

Comment en effet cautionner un tel arbitrage, alors que l’homme en noir, même si la couleur n’a plus rien à voir avec celle utilisée par leurs illustres prédécesseurs, devrait à priori tout faire pour protéger les artistes, les attaquants, trop souvent victimes d’irrégularités et de fautes dites « nécessaires » dans la surface de jeu.

L’impact de l’arbitrage sur le résultat des rencontres est bien trop souvent déterminant, privant parfois les uns de leurs louables efforts, propulsant tout au contraire les autres au-devant de la scène par un résultat flatteur qu’ils ne méritaient pas, comme ce fut encore le cas hier.

Je retiendrai surtout les faits de match et les décisions suivantes, très lourdes de conséquence, non seulement sur le résultat d’hier, mais peut-être plus encore sur celui de dimanche prochain, face à notre adversaire de toujours. Cette rencontre va laisser des traces, à n’en pas douter.

La carte jaune tout d’abord, brandie sous les yeux d’Agbo, que l’on sentait venir au demeurant, sachant très bien que cette seule carte aurait suffi à le priver de la rencontre suivante. Ceci aussi, l’arbitre devait le savoir avant le coup d’envoi.

Si cette carte avait été justifiée, j’aurais dit ok, de telles considérations ne devaient pas être prises en compte. Mais j’ai eu beau revoir et revoir l’action, Agbo touche bien initialement le ballon, le contact avec l’adversaire ayant lieu après, ce dernier ayant été emporté par son propre élan. En aucun cas, une carte jaune n’était justifiée me semble t’il !

Mpoku et Edmilson n’ont pas arrêté de se faire « matraquer » durant toute la rencontre, Polo en particulier, mais ce sont eux qui se sont vu montrer le jaune au final, avec la seconde pour Junior, dont le physique certes imposant et mis à profit pour bousculer ses adversaires méritait d’être sanctionné par un bristol rouge !  Or, de coup de coude, il n’en n’était absolument pas question, pas plus que de jaune sur la première action sanctionnée, notre joueur ayant là aussi touché le ballon, et même si faute il y avait ! Et nous voilà réduit à dix au moment du sprint final, où la rencontre aurait dû basculer à notre avantage, tant notre adversaire paraissait cuit et cherchait son second souffle.

Enfin, et surtout, il y eut ce pénalty sur Polo, gros comme une maison. Si on ne siffle pas un coup de réparation sur ce genre d’action, JAMAIS plus on en sifflera. Une honte, notre attaquant ayant été victime d’une véritable agression dans la surface de réparation !

Bien sûr, à côté de ces faits arbitraux déterminants, il y a eu la bévue de Laifis en 1ére mi-temps, qui permit à Zulte de prendre, et très justement à cet instant, l’avantage lors d’un match qu’ils avaient entamé pied au plancher, privant les nôtres de possibilités, ce que d’aucun d’entre nous auront interprété pour un manque d’ambition ou de motivation initiale.

Parfois, l’incapacité à aller de l’avant peut aussi s’expliquer par l’engagement de ceux d’en face, tout simplement.

Mais il est exact que nos joueurs furent encore dans la réaction plus que dans l’action, car comment expliquer que dès l’instant où Zulte se retrouva aux commandes, notre équipe mit enfin le nez à la fenêtre.

Toutefois, ce rythme, les joueurs de Zulte n’allaient pas pouvoir le tenir durant les nonante minutes, c’était évident, et la suite nous le confirma.

L’autre fait marquant, dans le second acte cette fois, fut le lamentable raté de Cop, incompréhensible quand on connait le niveau qui devrait être le sien.  Des occasions comme ça, dans un match pareil, on ne peut se permettre de les louper, au risque d’être invariablement sanctionné.

Enfin, il ne faudrait surtout pas oublier les extraordinaires parades du gardien d’en face, Bossut, bien plus à son affaire que Gillet, bien plus déterminant surtout, et qui sauva son équipe plus d’une fois. Il fallait encore bien qu’une telle prestation nous tombe dessus……

Néanmoins, mis à part les deux erreurs de  nos joueurs,  et donc rayon positif, j’ai apprécié la lucidité de Carlinhos, joueur peut-être plus précieux qu’il n’y parait, car un des seuls à oser des gestes qui déstabilisent l’adversaire, ceci même si son rendement et sa vitesse restent  parfois en dessous de ce qu’on pourrait attendre. Apprécier aussi la montée de Fai, qui lui tout au contraire apporte décidément la vitesse qu’il nous manque dès qu’il foule la pelouse !

Quant à Emond, mis à part son but et son déplacement bien pensé, je reste sceptique et dubitatif, car ce fut son seul vrai fait de match en nonante minutes.

En attendant, pour nos couleurs, les choses me paraissent bien mal embarquées, hélas, même s’il ne faut pas abandonner. Mais je crains, comme le dit clairement SA Pinto, que le moral des troupes ne soit touché, un peu comme un certain soir à Courtrai. A force de prester à un bon niveau et de ne pas se voir justement récompensé, on finit par baisser les bras.

Et quand on sait que notre  prochain adversaire n’attend que ça pour nous enfoncer un peu plus,  profitant en outre de nos absences, Junior et Agbo étant déjà assurés d’assister à la rencontre de la tribune, on peut nourrir des craintes. Une nouvelle défaite dimanche contre les mauves mettrait sans aucun doute le feu dans la maison, et un terme à nos ambitions.

Mais j’en connais au moins un sur ce site qui saisirait l’occasion pour nous dire « je vous l’avais bien dit », et trouverait donc, malgré la déception, des raisons de se réjouir.

Va comprendre …….

Votre serviteur,   Gérouche

 

Facebook Comments
Similar Articles

11 thoughts on “Le mot de « Gerouche » : VOLE, ENCORE ET TOUJOURS

  1. Merci pour tes commentaires Gerouche
    On peut effectivement chercher la faute à l’extérieur. L’arbitrage sans cesse contre nos couleurs, est-ce de l’incompétence ou autre chose? Hier il y a eu de nombreuses erreurs dans le jeu ( corners et autres), la jaune d’Agbo n’est même pas une faute, penalty géant, donc on pourrait penser plus à de l’incompétence mais il est sûr que nous n’avons pas le même traitement que Bruges ou Anderlecht voire Dury… Le tout est de savoir pourquoi … et n’est-ce pas un peu la faute des dirigeants , des supporters et des joueurs?
    D’autre part, rejeter la faute sur d’autres ne fait rien avancer, il faut chercher les erreurs chez nous d’abord. Transferts de Carlinhos et Cope : 5 millions perdus. Bravo les dirigeants ! Entraîneur incompétent, pas au niveau et, qui plus est, ternit l’image de l’équipe et du club. Comme l’écrit l’Administrateur les supporters veulent la tête de Sa Pinto, mais c’est trop tard, c’est après le match de coupe à Anderlecht qu’il fallait le jeter ! La faute aux dirigeants de ne pas avoir vu clair plus tôt! Quant à moi cela fait des semaines que je crie haut et fort que même en PO1 je ne prendrai pas l’abonnement pour voir ce qu’on voit, soit une parodie de spectacle, mais aussi pour signifier mon mécontentement aux dirigeants comme beaucoup l’ont déjà fait dimanche.
    Il y a beaucoup d’erreurs de casting dans le chef de Sa Pinto et là je ne suis absolument pas d’accord avec toi Gerouche. Carlinhos est un gros zéro et nous jouons à dix chaque fois qu’il est sur le terrain, il n’apporte rien, ne prend pas une balle de la tête, ne sait pas donner un assist, ne sait pas dribbler un homme, mais que fait-il donc là?????
    Pourquoi avoir enlevé Fai qui n’avait rien à se reprocher dimanche? Poco n’apporte pas assez offensivement, d’ailleurs nous avons été dangereux dès l’entrée de Fai…mais Mr Sa Pinto voit le contraire. Hier Zulte était plus que prenable et on DOIT gagner ce match si l’entraîneur et les joueurs font leur job! Bref comme l’Admin je suis chaque semaine plus remonté contre Sa PInto, que je ne considère pas comme un des miens, et je crois que je ne vais pas me déplacer dimanche , ce sera ma manière de manifester. S’il n’y a que 10000 personnes contre Anderlecht la direction comprendra…..enfin on peut espérer.

  2. On est au moins d’accord pour Fay. Il en faudrait du reste au mois deux comme lui pour apporter de la vitesse dans nos actions ou réactions, souvent trop lentes …… beaucoup de nos joueurs sont trop lents et laissent à la défense adverse le temps de se replacer ! J’espère néanmoins et contrairement à toi, que le public sera derrière son équipe dimanche, face à Anderlecht !

  3. Ok Sa Pinto n’est pas Böloni, pour moi le meilleur entraineur de jupiler pro league, mais ce n’est pas lui qui parvient à moins d’un mètre d’un goal vide a envoyer le ballon trois mètres à côté !!!! M’Poku et Edmilson n’apporte rien sur les flancs et ne savent même plus placer un ballon correctement. Marin, bof, comment certains peuvent ils voir en lui un grand joueur ???? FaI ???? Edmond ??? Carlinhos ???? à part Gillet, Ochoa, Poco, Fai, Luyndama et Sa, l’équipe n’a pas le niveau pour les Po1 !!!! C’est tout aussi simple !!!!!

  4. D’accord avec toi Gerouche, mais la patience a ses limites et Sa Pinto, son système et son casting ont épuisé mon capital patience. Si je suis là dimanche c’est principalement pour les amis rouches et pas pour cet olibrius pour lequel je n’ai plus aucun respect et dont je me désoladarise complètement. Je suis rouche depuis plus de 50 ans et le resterai comme Gerets jusqu’à mon dernier souffle , mais j’ai le droit de ne pas être en phase avec la direction et avec l’entraîneur. Il y a d’autres centres d’intérêt dans la vie qui comptent aussi, ce n’est que du foot!

  5. D’accord avec toi Gerouche, mais la patience a ses limites et Sa Pinto, son système et son casting ont épuisé mon capital patience. Si je suis là dimanche c’est principalement pour les amis rouches et pas pour cet olibrius pour lequel je n’ai plus aucun respect et dont je me désolidarise complètement. Je suis rouche depuis plus de 50 ans et le resterai comme Gerets jusqu’à mon dernier souffle , mais j’ai le droit de ne pas être en phase avec la direction et avec l’entraîneur. Il y a d’autres centres d’intérêt dans la vie qui comptent aussi, ce n’est que du foot!

  6. En phase avec la Direction ? Certes non, loin de là, mais derrière mon équipe, les joueurs, oui. Morioka était pour moi un illustre inconnu voice 4 mois, comme pour bcp d’autres sans doute. Si on avait pu prévoir sa valeur, tout le monde se serait rué dessus, crois-moi. Bravo donc à Beveren de l’avoir repéré, au contraire de tous les autres, nous compris. Aujourd’hui, pour 2,5 millions, faut oublier ! On en parle déjà Anderlecht (probable hélas). Plus accessible pour nous, à moins que Venanzi se déciderait enfin à créer le socios promis qu’on attend toujours ….

  7. Ce qui pour moi est incompréhensible, c’est de savoir pourquoi on passe au travers de la 1ère mi-temps ? Certes, on a 2 occasions avant la pause mais je ne comprends pas l’entame de match. Soit, c’est Sa Pinto qui demande à son équipe le risque zéro ou alors ce sont les joueurs qui n’ont pas les c……..(passez moi l’expression)
    En ce qui concerne l’arbitrage, c’est un scandale. De Pauw a commis une demi douzaine de fautes avant de recevoir la jaune.
    Je crois qu’il faut sérieusement se poser la question de savoir si notre club a encore sa place dans le foot belge. Duchatelet y avait répondu en voulant intégrer la ligue 1……

  8. La différence entre la 1ere et la seconde mi temps est la sortie de Pocognoli qui n’apporte rien offensivement c pourquoi il faut une doublure à gauche. Quant à l’arbitrage, il est en dessous de tout en Belgique mais aussi le résultat de tous les problèmes qu’ont apportés direction, supporters et joueurs qui font que le standard est devenu une plaie pour tout arbitre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top