Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > Le mot de « Gerouche » : « JUSQU’AU BOUT DE L’ENNUI »

Le mot de « Gerouche » : « JUSQU’AU BOUT DE L’ENNUI »

ET VOILA ….. Selon l’expression consacrée utilisée par la majorité des « footeux », en commençant par les joueurs et les entraîneurs ! Ce qui devait arriver est arrivé !

Voilà ce qui arrive quand on part uniquement avec l’idée de se protéger, d’éviter le ridicule, quitte à terminer une rencontre sur un score nul.

Voilà à quoi peuvent mener les meilleures intentions du monde, si on n’a pas de relais sur le terrain pour les concrétiser.

Voilà, preuve à l’appui, que même les meilleures équipes  ne peuvent gagner si leurs attaquants ne sont pas alimentés ou, pire encore, non alignés, et qu’on se met à jouer à la ….. 88ème minute, une fois mené au score, certes aussi aidé par l’attitude de ceux d’en face, qui ont dès cet instant décidé de reculer pour préserver le résultat.

On pourrait écrire encore et encore sur le contexte du match, son déroulement, et refaire la rencontre autant de fois, rien ne pourra changer ce triste constat …. Pas une occasion cadrée en 93 minutes de jeu ! Tout simplement effrayant.

Mais en réalité, que pouvait t’on espérer d’autre de Sa Pinto au coup d’envoi ? Tous avions compris vers quelle équipe alignée nous nous dirigions, avec, encore et toujours, ses deux médians récupérateurs sans la moindre qualité de relance, les deux backs le plus souvent incapables de remonter le ballon convenablement sans le perdre. Pitoyable, il n’y a pas d’autres mots, et nos sorties de défense étaient tout sauf bien pensées. Certes, défensivement, l’entraineur avait bien disposé ses pions, l’organisation était bonne. Après tout, je ne vais tout de même pas tout condamner, et la bonne volonté de l’homme et des joueurs ne faisait aucun doute. Mais, pour gagner un match, il faut d’autres intentions et ne pas jouer « petit bras », comme on l’a fait ce dimanche soir. Et dire que nous n’avons pas les joueurs pour mettre des buts au fond, ça me parait être du grand n’importe quoi.

Outre Sa, voir Cop, qui auraient pu être alignés de concert dès le coup d’envoi, pour autant qu’on joue vers l’avant, bien entendu, des garçons comme Mpoku, Edmilson, Emond, Carlinhos, s’ils sont présents sur la pelouse, ont suffisamment de qualité pour déflorer  le marquoir. Mais bon, les trois derniers cités manquaient à l’appel, il est vrai.

Certes, en face, ce n’était guère mieux, et pas plus les mauves que nous ne méritaient vraiment cette victoire. Mais le grand Frutos a eu au moins la clairvoyance et l’intelligence de bloquer notre Polo, le seul qui pouvait apporter le danger. Cela étant fait, il aurait fallu un magicien pour sortir vainqueur de ce combat presque perdu d’avance.

Après coup, notre coatch pourra toujours dire que cet échec est une semi réussite, vu que nous avons évité une nouvelle gifle par 0-4 ! Que si Luchkevitch n’avait pas raté l’immanquable, le pauvre, on aurait au moins ramené un point du parc Astrid.

Moi, je serais plutôt tenté de dire que je regrette presque que nous n’ayons pas été mené plus rapidement, obligeant Sa Pinto à jouer aussitôt avec d’autres intentions. J’ai pourtant cru que, une fois Bokadi blessé, cette apparemment nouvelle tuile était en fait un signe positif, voir un cadeau du ciel, et que le recul de Marin, dont le rôle de distributeur aurait enfin pu être mis plus à profit, car, là où il était aligné, sa présence était totalement inutile et son rayonnement inexistant.

Mais non, au final, rien de tout ça, et ce 1-0, quoiqu’on en dise, fait encore très mal.

Des spécialistes et analystes, certainement bien plus zélés et clairvoyants que moi, l’ont crié haut et fort. Le Standard actuel offre deux blocs disparates sur le terrain. D’un côté, la défense, de l’autre, l’attaque, sans qu’aucun de ces deux secteurs aient la moindre cohérence, le plus élémentaire et indispensable lien.  C’est donc là que les choses doivent absolument changer, quelle que soit la manière d’y arriver.

Nous avons dans notre effectif je pense, suffisamment de bons joueurs pour y parvenir. Des Marin, Carlinhos, Déom ont assez de foot dans les pieds que  pour construire efficacement vers l’avant. Mais le premier était trop avancé, le second purgeait sa peine, le troisième est ignoré. Dire qu’on le surnommait, voici quelques mois encore, le nouveau « Messi », ou je me trompe ?!

Voici quinze jours, j’estimais, comme beaucoup d’entre nous et peut-être à tort, qu’il fallait continuer à poursuivre avec Sa Pinto, persévérer dans la continuité et non pas encore tout démolir pour à nouveau reconstruire. Mais aujourd’hui, je crois plutôt qu’il faut arrêter d’être aveugle….

Cet homme est beaucoup trop court pour diriger une phalange comme la  nôtre, qui se doit d’être dominatrice, pas spectatrice. Qui doit utiliser au mieux le matériel, les hommes mis à sa disposition, et non pas les sacrifier sur l’hôtel du réalisme. Cet homme n’a aucun sens tactique, aucune vision constructrice, aucune notion de combinaisons, et les deux victoires acquises péniblement jusqu’ici ne doivent plus masquer nos innombrables manquements, voir les siens !

J’ai pourtant cru comprendre que quelques-uns avaient trouvé, dans la rencontre d’hier, des motifs de satisfaction, voir des signes de progrès. Mais même si c’est le cas, ils sont bien insuffisants pour pouvoir prétendre à mieux. Et quand je lis que Mr Mununga a assisté selon lui à un bon classico, je crois rêver.

Bien entendu, Carlos avait prévenu bien avant la rencontre, qu’il ne fallait pas s’attendre à une partie de haut vol, mais davantage à un combat acharné, où la moindre erreur se payerait cache. Ce fut effectivement le cas ces dernières années, les deux protagonistes ayant plus peur de perdre que l’envie de gagner, surtout compte tenu de leur position et, cette année plus encore, de leur début de saison. Vraiment dommage.

Mais, pour en revenir au poste d’entraineur au Standard, puisque c’est de cela qu’il s’agit plus que jamais, j’aimerais voir notre Direction, même s’il s’agit juste d’un rêve sans doute irréalisable, recruter des entraineurs, peut-être de seconde zone, avec comme ils disent, de la grinta, mais qui accepteraient d’être chapeautés par un conseiller technique qui, lui, resterait sur le long terme et déterminerait en lieu et place du coatch, soit en concertation avec ce dernier, la façon d’évoluer, la tactique à adopter, ceci afin de ne pas toujours changer de système en fonction des entraineurs, de ne pas leur laisser les pleins pouvoirs, surtout. Et dans ce rôle imaginaire, je verrais très bien un certain Eric Gerets officier dans l’ombre.

Je sais, beaucoup vont me traiter de fou en découvrant cette idée insolite, mais la société change, le foot aussi, évolue, et le principe, peut-être, mériterait d’être creusé.

En attendant, notre équipe affiche un triste 9 sur 27, soit l’un des pires bilans jamais connus ces dernières saisons. Mieux encore, avec 6 buts inscrits en 9 rencontres, nous sommes en train de battre tous les records …. De médiocrité. Et les supporters ont bien du courage et du mérite d’être toujours derrière leur club, leur équipe, sachant de surcroit que les PO1, mêmes s’ils ne sont pas perdus, seront encore difficiles à atteindre si rien ne change.

Rien que pour cela, ils méritent à coup sûr d’être considérés comme les meilleurs de Belgique, eux !

Votre serviteur,   Gérouche

 

Commentaires

Commentaires

6 thoughts on “Le mot de « Gerouche » : « JUSQU’AU BOUT DE L’ENNUI »

  1. Gerouche, ton analyse est pertinente quand au fait que l’équipe évolue en 2 blocs. Le défensif pour repartir en contre, c’est le label Sa Pinto. Renard et Venanzi devait le savoir avant de l’engager. Partout ou il a travaillé, il fonctionnait comme cela. Il n’était pas dominant et presque toujours en manque de possession de ballons.
    Pour ma part, je ne crois pas à l’association d’une entraîneur de seconde zone chapeauté par un cador tel que Eric Gerets. Un entraîneur digne de ce nom ne pourrait accepter cela, ou alors, on a vraiment affaire à un pantin.
    Pour moi, il existe 2 solutions. Je suis un fan de Vercauteren et je trouve dommage que l’on ne parvienne pas à l’embrigader. Pourquoi ne pas faire le forcing pour un retour de MPH quitte à se séparer de Renard puisqu’ils ne peuvent pas cohabiter ?
    Maintenant, quel entraîneur osera « jouer » sa carrière dans un club comme le nôtre ?
    Bref, je crois que le match de Courtrai sera bien plus important que ce classico qui ressemblait à un pastis sans …..anis !!

  2. Vercauteren ?! Je suis fan et 100 % pour aussi. Mais apparemment, ce qui bloque, c’est Renard, qui se serait brouillé avec ! Quant au prochain match, comme tu dis, si ça part en « c », il risque de tournai court.

  3. J’étais patient jusqu’ici et tous les torts ne sont certes pas chez SP dont le noyau manque de talents mais il offre le bâton pour se faire battre. Il persiste aveuglement dans l’erreur.Maintenant ça suffit. Quant à OR il peut dégager aussi.

  4. Je suis vraiment du même avis que toi ardéchois on doit faire le forcing pour avoir Vecauteren ou MPH! BV a bien dit qu’il casserait sa tirelire pour un très bon entraîneur ! Alors il est temps qu’il le montre.

  5. Après 3 mois, le constat de Sa Pinto est navrant. Si vous m’avez lu vous aurez compris que je ne partage pas ses choix, ni son système ni son comportement. Je m’interrogé néanmoins quant au moment de changer d’entraîneur, est-on encore dans une situation où on peut patienter quelques semaines pour qu’un nouvel entraîneur fasse ses preuves? Si changement il y a, et je l’espère je souhaite qu’il se produisent plutôt juste avant la trêve hivernale et que le nouvel entraîneur puisse combler les postes qu’il estime nécessaire. Alors Sa Pinto, stop ou encore? Je dirais stop mais pas tout de suite…..Si St Nicolas peut nous apporter un grand entraîneur début decembre, alors je dis oui.

  6. Le vrai probleme, Sigur, c’est que Sa Pinto n’aurait JAMAIS du venir chez nous. Bien sympa, mais la Direction, qui a pourtant eu plusieurs semaines, voir mois, pour tirer le bon numéro, a encore foiré ! Résultat, qu’il parte demain ou dans deux mois, ce sera encore des mois perdus et une saison fichue !
    Ras le bol de l’amateurisme des responsables aveugles !

Laisser un commentaire

Top