Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > Le mot de « Gerouche » : COMMENT FAIRE MENTIR LES STATS

Le mot de « Gerouche » : COMMENT FAIRE MENTIR LES STATS

Chers amis supporters

Enfin un week-end jupiler pro-league tout profit pour notre club, alors que bon nombre d’autres, dont notamment les deux sporting, font du surplace, malgré VanHaezebrouck, malgré aussi  toutes les largesses arbitrales dont bénéficie pourtant le team Bruxellois, comme toujours …… On ne prête qu’aux riches, c’est bien connu !

Seul les Brugeois continuent sur leur lancée et, s’ils persistent ainsi, ils vont bientôt se retrouver sans la moindre concurrence pour le titre.

D’autres clubs, néanmoins, continuent à étonner, comme ce Beveren, aux prestations et aux résultats incroyables, bien aidés il est vrai par un certain Morioka, ou encore le nouveau promu, l’Antwerp, celui-là même avec qui nous allons devoir en découdre prochainement. Danger, assurément, surtout dans leur antre, peut-être pire encore que l’enfer de Sclessin, tout droit descendu de la NVA (nieuw voetball Antwerpen).

Le foot est décidément un drôle de sport, bien difficile parfois à comprendre et à maitriser tous les paramètres.

Regardez Zulte, si brillant début de saison, et qui, depuis quelques temps, semble s’essouffler, là où on ne l’attendait pas. Prendre en effet un 3-0 à Deurne bien tassé et ensuite un 2-5 à domicile contre ce fantasque Beveren, alors qu’en visite au Standard, la formation de Francis Dury paraissait tellement bien maitriser son sujet, telle une mécanique bien huilée depuis des mois, et faisait figure d’épouvantail. A n’y rien comprendre !

Même Charleroi, notre frère ennemi, qui paraissait si fringuant et n’ayant peur de rien, tousse méchamment lui aussi, ayant perdu toute leur superbe qui leur permettait de rêver il n’y a pas si longtemps encore.

Alors, faut t’il en conclure que le Standard est lancé, a retrouvé toutes ses valeurs, toute sa hargne et son ambition ? A contrario, faut il en déduire que toutes ces équipes vivaient en « surrégime » et commencent peu à peu à s’essouffler.

C’est sans doute encore trop tôt  pour le dire, mais, comme on dit, les choses évoluent parfois très vite, dans tous les sens.

La confiance, souvent, peut tout aussi rapidement changer de camp, cette confiance sans laquelle n’importe quelle phalange, si déterminée soit t’elle, peut trébucher là où on ne l’attend pas.

Or, depuis deux ou trois rencontres, notre Standard semble reprendre confiance, sans excès certes, mais il y a un mieux de ce côté, à n’en pas douter. Confiance qui repose déjà, priorité des priorités, sur la défense, première garantie pour oser avancer sur le terrain sans trop de craintes, quand on sait que ceux qui sont derrière ont du métier, s’entendent bien  et assurent, ce qui n’était plus le cas depuis trop longtemps. Et là, il ne faut pas chercher plus loin, l’élément nouveau et rassurant se nomme surtout « Luyindama », le costaud de service.

En plus, il a de la course notre homme, et se retourne facilement, ce qui n’était pas le cas de ses prédécesseurs à ce poste, souvent pris de vitesse…. Dans une équipe devant prendre le jeu en main et donc laisser des espaces dans son dos.

Ensuite, partant de ce principe, c’est toute l’équipe qui se sent mieux, tout profit pour nos avants eux aussi retrouvés, avec un Sa et un Edmilson qui, quand ils sont à leur meilleur niveau, peuvent faire trembler n’importe quelle défense.

Comme quoi, on l’a souvent assez dit, rien n’est jamais tout à fait noir ni tout à fait blanc, et que un ou deux nouveaux éléments peuvent changer complètement la donne et dissiper les doutes.

Le constat au terme de cette rencontre, est à tout le moins significatif. Tous les paramètres et autres statistiques si chères aux journalistes ont volé en éclat, au cours de ce seul débat. Ainsi, le Standard n’avait plus battu les Mouscronnois chez eux depuis bientôt quatre ans, voilà qui est réparé.

Les rouches ne parvenaient pas à prendre l’avantage initial au cours d’une rencontre ! Nouvelle « stat » contredite, l’espace d’une mi-temps, grâce il est vrai au concours du défenseur adverse, mais bon …. C’est toujours bon à prendre.

Nous n’avions pas encore mis un but en seconde mi-temps en déplacement cette saison ! Voilà qui est chose faite ! Et, bien entendu, le  plus important, notre première victoire en déplacement, à la clef, avec la manière en seconde période. Que demandez de plus pour une rencontre qui s’apparentait à un véritable traquenart au départ, Mr Rednic faisant office de poseur de piège.

Seul bémol, toutefois, à mes yeux du moins, les prestations de Marin et Carlinhos…. Surtout ce dernier, qui nous avait déjà habitué à bien mieux depuis son arrivée.

Mais, compte tenu de l’état pitoyable du terrain, j’imagine qu’il ne devait pas être facile pour des artistes du ballon de pratiquer du beau jeu, de distiller de bonnes passes, dans d’aussi pénibles conditions.

D’autres n’ont que faire de devoir jouer sur un « champ de patates », mais cette faculté d’adaptation n’est pas donnée à tout le monde. Laissons donc à ces deux-là le crédit qu’ils méritent, et une autre occasion de se mettre en évidence. Cela, je l’espère, ne saurait tarder, sur un terrain plus convenable.

Alors, au vu de tout ça, STANDARD CHAMPION ?

Ne rêvons pas, même si les rêves les plus beaux sont souvent les plus fous. Mais, mis à part le cavalier seul de Bruges qui, au final, pourrait être tout profit pour nous si les blauw et Zwart ne perdent pas de plumes contre nos principaux rivaux, encore bien trop nombreux, tous les espoirs sont encore permis, pour autant qu’on continue dans cette voie-là, celle de la stabilité, du redressement, chacun sachant très bien ce qu’on attend de lui.

Quant à Sa Pinto, même si je persiste et signe en affirmant qu’il n’est probablement pas le plus grand des stratèges, le seul fait d’être adulé par le groupe tout entier pourrait suffire à en faire le coatch qu’il nous fallait, son enthousiasme étant assurément communicatif.

Et puis, ne l’oublions pas, l’homme n’avait finalement que très peu d’expérience lui aussi en arrivant chez nous.

IL est donc en train d’apprendre, et certains apprennent plus vite que d’autres, parfois.

Votre serviteur,   Gérouche

 

Commentaires

Commentaires

8 thoughts on “Le mot de « Gerouche » : COMMENT FAIRE MENTIR LES STATS

  1. juste une petite mise au point nécessaire ,me semble t il …. mon article a été écrit et envoyé ce lundi fin d’après midi,soit bien avant la tribune du soir, que j’ai regardé tout comme vous ! Et quel ne fut pas ma surprise d’entendre les commentaires des acteurs présents ! J’ai cru dans un premier temps qu’ils avaient pris connaissance de mon article avant de paraitre à la télé , lol. Comme vous le dites si bien, c’était du copié collé, mais dans l’autre sens.
    J’ai néanmoins déchanté quand je me suis rendu compte, ce matin,que mon article n’était pas affiché sur le site, notre administrateur n’ayant pas eu le temps, travail oblige, de faire le nécessaire ! Normal, rentabilité avant tout, surtout avant nos loisirs et le sport. Donc, j’en déduirai que ni l’un ni l’autre n’a copié qui que ce soit, mais que seule la vérité nous a réuni.
    Enfin, pour ce qui est de mes soit disant propos méprisants à l’encontre des deux sporting, c’est du grand n’importe quoi. Je suis, en dehors du standard, un des premiers partisans des krolos, le second club wallon à bien représenter notre belle région. Par contre, quand je vois ce Théodorcik, moi aussi, j’attrape des boutons. Ce type peut tout se permettre, il joue à …. Anderlecht. Déso de confirmer mes dires.

  2. Enfin, pour répondre à Francis, je dirai juste ceci : j’ignorais jusqu’à ce jour qu’il existait des stratèges … de la plume.
    C’est nouveau ca ! Mais merci pour votre intervention très …. constructive !

  3. Sa Pinto , le coach qu’il nous fallait???
    J’ai mes doutes, il a beaucoup de chance, la blessure de Bokadi et l’exclusion de Poco font qu’il a dû modifier sa compo dans le bon sens, mais s’il n’avait pas été contraint l’aurait-il compris?????

  4. mais tu n’as pas blessé mon amour propre, christian ! Mais je tenais, sur ce dernier article, à préciser qu’il n’était en rien un copié collé car sorti cette fois au moins avant la tribune ….. Pour le reste, je ne vais pas m’amuser non plus à écrire le contraire des journalistes quand ils ont raison, parfois ! Mais rassure toi, si un jour je ne suis pas d’accord, je l’écrirai aussi !
    Bonne soirée

    1. je me disais bien que c’etait pas normal que notre chroniqueur n’ait pas délivré son article lundi 🙂
      N’en déplaise aux « faceboucs », je le lis toujours avec plaisir. A propos de respect, qu’ils commencent par balayer devant leur porte .
      Pour en revenir au foot, j’ai l’impression que Marin (que j’adore) et Carlinhos cherchent encore leur place sur le terrain, sans savoir les instructions qui leur ont été données.

  5. J’avoue que j’ignorais que les « facebookers » avaient accès à notre site, que je croyais donc réservé aux seuls vrais supporters du standard, dûment inscrits. Bizarre ça, même si leurs avis comptent aussi.
    Va falloir que je demande des droits d’auteur, lol

Laisser un commentaire

Top