Darwin Andrade : «Même avec le huis clos, on doit battre Saint-Trond chez nous»

Ce samedi (20h30), le Standard va vivre l’expérience inédite d’un match de championnat sans le moindre supporter dans son stade. Le Colombien Darwin Andrade s’est fait une raison.

C’est la première fois que le Colombien va découvrir un stade vide. « On sait que ce ne sera pas la même ambiance mais nous savons qu’ils seront à l’extérieur. Bien sûr, c’est toujours mieux d’avoir les supporters avec nous. Avec ou sans fans, nous devons rester concentrés. Nous évoluons à domicile, nous devons être capables de battre tout le monde. Peu importe le contexte, nous devons prendre la direction de ce match dès le début même si nous savons que ce ne sera pas facile. »

Les consignes des coaches seront plus audibles pour les 22 acteurs. « C’est encore plus facile pour moi qui joue le long de la ligne », sourit-il.

Il est conscient que le Standard est loin d’avoir effectué un début de saison convaincant, tant à Bruges qu’à Westerlo. « Nous avons commis beaucoup d’erreurs à l’occasion du 1er match, on sait qu’on doit s’améliorer, moi en premier. C’est une question de répétition. »

Saint-Trond n’éveille pas de sentiment particulier même si son nom avait circulé du côté du Stayen avant de venir à Sclessin. « J’y suis allé deux jours mais je n’ai pas signé là-bas. »

Le départ d’Ivan Santini ne l’inquiète pas, du moins face à la presse. « Nous perdons un bon gars et un bon attaquant, un buteur. Nous avons d’autres attaquants qui sont capables de marquer beaucoup de buts. C’est le foot, il faut regarder de l’avant maintenant. On peut faire du bon travail sans lui. »

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire