Pas – d’affiches – facile – sexy

Les quatre clubs belges engagés dans les poules de l’Europa League n’ont tiré aucun gros, mais ont été versés dans des groupes compliqués. Surtout le Standard, qui devra écarter l’Ajax, le Celta Vigo et le Panathinaikos.

Quelques heures après Bruges en Ligue des Champions, le quatuor Anderlecht-Standard-Gand-Genk a été fi xé sur son sort en Europa League. Et ce sera loin d’être une sinécure pour les quatre clubs belges dont l’ambition sera de rallier les seizièmes de fi nale de la C3. Le Standard a été le moins heureux au petit jeu des boules puisque le club liégeois a hérité de l’Ajax, du Celta Vigo de Théo Bongonda et du Panathinaïkos. Et si les formations néerlandaise et grecque n’ont plus l’éclat et la splendeur de leur glorieux passé, le Standard n’est pas non plus au meilleur de sa forme actuellement et devra se faire violence pour briller dans cette compétition.

Gand devra également être au meilleur de sa forme pour terminer devant le Shakhtar Donetsk et Braga, deux équipes rompues aux joutes européennes, Konyaspor semblant être un ton en dessous. Dans la poule du Racing Genk également, une équipe prenable est à dénombrer: le Rapid Vienne. Mais, la formation de Peter Maes devra finir au moins devant Bilbao ou Sassuolo pour s’assurer les seizièmes. Pas simple non plus. Finalement, c’est le Sporting d’Anderlecht qui s’en est le mieux sorti en héritant d’un trio composé de Saint-Etienne, Mayence et Qabala. Une formation azérie méconnue mais qui a sorti Lille lors du deuxième tour préliminaire. Méfi ance donc pour les Bruxellois mais la qualifi cation est dans les cordes des Mauves dont les rencontres européennes – hormis le retour contre Rostov – présagent de bonnes choses.-

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire