Vous êtes ici
Home > Walfoot > D’abord mis sous l’éteignoir, le Standard parvient à allumer la flamme et bat Genk !

D’abord mis sous l’éteignoir, le Standard parvient à allumer la flamme et bat Genk !

Les joueurs de Sa Pinto avaient à coeur de remporter leur première à la maison. La première mi-temps fut décevante, les Limbourgeois menaient au score et dans le jeu. Le repos leur a fait du bien, ils ont bien réussi à renverser la vapeur.

Sans Belfodil, laissé à la maison pour son manque d’implication, c’est Mpoku qui prenait la place dans le dos d’Orlando Sa. Edmilson était aligné sur le flanc gauche, Collins Fai est préféré à Goreux. Côté limbourgeois, il y avait quatre changements. Vukovic, Maehle, Heynen et Schrijvers prenaient respectivement la place de Jackers, Nastic, Malinovskyi et Benson.

L’ambiance était très bonne en début de rencontre, le Standard commençait à pousser. Mais ça ne durait que cinq minutes, tout au plus. L’équipe de Stuivenberg s’installait dans la rencontre et dans le camp liégeois, avec le ballon en sa possession.

Il fallait attendre tout de même la 25e minute pour voir la première véritable occasion. Suite à une construction rapide, Schrijvers tentait sa chance, Ochoa était attentif et déviait sur son poteau.

Le Standard ne parvenait pas à aller de l’avant, Schrijvers profitait du laxisme des Rouches pour mystifier Scholz et tromper le portier mexicain (0-1, 36e).

Un changement et de la ruse

Eteint, l’équipe liégeoise devait se remettre en question durant le repos. Sa Pinto réagissait lui en faisant monter Marin, plus créatif, au détriment d’Agbo Uche, qui n’aura pas réussi sa première à Sclessin.

Comme à Malines, le Standard allait égaliser en profitant d’une erreur, voire une double. Berge remettait vers son gardien en cloche, Vukovic manquait son timing en voyant Edmilson débouler, n’osant pas non plus mettre les mains. Le belgo-brésilien en profitait pour marquer de la tête (1-1, 48e).

Ce but allait réchauffer le Chaudron et inverser la tendance. Genk était retranché dans sa moitié de terrain, le Standard se rapprochait d’un second but. Mpoku voyait son coup-franc bien placé être dévié mais sa reprise sur un centre de Dossevi était imparable, Sclessin explosait (2-1, 64e).

Le Standard ne se relâchait pas, Genk ne pouvait réagir mais il fallait tout de même un retour défensif cinq étoiles de Laifis pour empêcher Samatta d’envoyer un tir à bout portant. Ochoa réalisait également un bel arrêt dans le temps additionnel.

Les Rouches s’imposent et prennent provisoirement la première place avant d’aller à Saint-Trond. Genk commence par contre avec un maigre point sur six.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top