Cyriac : « Je n’ai pas été très malin d’aller à Anderlecht »

L’attaquant ivoirien reconnait qu’il ne s’était pas douté que la rivalité entre le Standard et Anderlecht puisse être aussi grande. Le nouvel attaquant d’Ostende évoque également ses derniers mois difficiles dans le club mauve.

Dans le Sport/Foot Mag de la semaine, Gohi Bi Cyriac s’est livré sur son passage du Standard à Anderlecht. « Quand j’ai vu que le Standard vendait ses meilleurs joueurs, j’ai paniqué. Witsel, Mangala, Defour, Carcela, Benteke,… C’était l’exode. Dûchatelet n’avait pas l’air de vouloir investir pour renforcer l’équipe. Après mon départ à Anderlecht, il s’est mis à reconstruire. »

L’Ivoirien se sentait mal quand on évoquait la réaction des supporters liégeois. « Aujourd’hui, je me dis que je n’ai pas été très malin d’aller à Anderlecht. J’étais un peu au courant de la rivalité entre les deux clubs mais j’ai sous-estimé la sensibilité des supporters du Standard. Pour un étranger, il n’est pas évident de mesurer la portée d’un tel transfert. »

Je n’en veux pas à Hasi

Diminué par des blessures, Cyriac a très peu joué et Van den Brom comme Hasi l’ont très peu utilisé. « Pendant les Play-Offs, je lui ai demandé clairement pourquoi je ne jouais pas. Il m’a répondu que j’avais déjà la tête à Ostende. Je vous assure pourtant que mon attitude n’avait pas changé. Il a donc utilisé un faux-fuyant. Je ne lui en veux pas. Peut-être l’avait-on obligé à me laisser sur le banc. »

Au mercato hivernal, Idrissa Sylla débarquait de Zulte-Waregem. Un concurrent de plus, Cyriac avait compris. « Là, je me suis dit que c’était fini pour moi. Il ne fallait pas être universitaire pour comprendre qu’on me poussait vers la sortie. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire